12 tests permettant de détecter un grand nombre de tumeurs solides | El Watan
toggle menu
dimanche, 25 août, 2019
  • thumbnail of elwatan20190825



  • Pub Alliance Assurance


La liste des produits de diagnostic essentiels actualisée

12 tests permettant de détecter un grand nombre de tumeurs solides

14 juillet 2019 à 9 h 00 min

La liste des produits de diagnostic comporte 46 tests généraux utilisables dans le cadre des soins de routine et pour détecter et diagnostiquer un large éventail de maladies, ainsi que 69 tests destinés à la détection, au diagnostic et au suivi de maladies spécifiques, a indiqué l’Oms dans son communiqué.

La liste est divisée en deux sections : une section est destinée aux communautés et inclut l’auto-dépistage, tandis que l’autre est destinée aux laboratoires d’analyses médicales, lesquels peuvent être généraux ou spécialisés.  La première liste des produits de diagnostic essentiels, publiée en 2018, était axée sur un nombre limité de maladies prioritaires -infection à VIH, paludisme, tuberculose et hépatite- a rappelé l’OMS.

«La liste des produits de diagnostic essentiels a été établie pour la première fois en 2018 pour orienter l’offre de tests et améliorer l’issue des traitements», rappelle Mariângela Simão, sous-directrice générale de l’OMS chargée des médicaments et des produits sanitaires. «Au fur et à mesure que les pays avanceront sur la voie de la couverture sanitaire universelle, il faudra absolument disposer des bons outils de diagnostic pour dispenser les traitements adéquats», a-t-elle ajouté. La liste de cette année comporte également des produits de diagnostic de maladies non transmissibles et de maladies transmissibles.

Etant donné qu’il est primordial de diagnostiquer un cancer précocement (70% des décès par cancer surviennent dans les pays à revenu faible ou intermédiaire principalement, car la majorité des cancers sont diagnostiqués trop tard), l’OMS a ajouté sur la liste des produits de diagnostic essentiels 12 tests permettant de détecter un grand nombre de tumeurs solides (tumeurs colorectales, tumeurs hépatiques, tumeurs du col de l’utérus, tumeurs prostatiques, tumeurs mammaires et tumeurs germinales), ainsi que les leucémies et les lymphomes.

«Pour faciliter le diagnostic correct des cancers, une nouvelle section couvrant les tests utilisés en anatomie pathologique a été ajoutée. Ces tests doivent être mis à la disposition des laboratoires spécialisés», recommande l’OMS. Pour les maladies infectieuses, la liste est axée sur des maladies infectieuses supplémentaires prévalant dans les pays à revenu faible ou intermédiaire, comme le choléra, et sur des maladies négligées, telles que la leishmaniose, la schistosomiase, la dengue et la maladie à virus Zika.

En outre, une nouvelle section concernant les tests de diagnostic de la grippe a été ajoutée pour les établissements de santé communautaires où il n’y a pas de laboratoire. Des tests généraux ont également été ajoutés à la liste.

«Ceux-ci servent à diagnostiquer différentes maladies et affections, comme l’anémie ferriprive, les dysfonctionnements thyroïdiens ou la drépanocytose (une forme congénitale d’anémie très répandue en Afrique subsaharienne)», a ajouté le communiqué. Notons aussi également l’ajout important d’une nouvelle section concernant les tests de dépistage de maladies dans les dons de sang, dans le cadre d’une stratégie de l’OMS visant à rendre les transfusions sanguines plus sûres.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!