Tendance estivale à Sidi Bel Abbès : Randonnées au Canyon de Tafraoui | El Watan
toggle menu
samedi, 21 septembre, 2019
  • thumbnail of elwatan21092019





Tendance estivale à Sidi Bel Abbès : Randonnées au Canyon de Tafraoui

24 août 2019 à 9 h 12 min

A moins de 50 km de la ville de Sidi Bel Abbès, sur le flanc nord du mont Tessala, deux sites naturels attirent constamment des randonneurs de tout l’ouest du pays : le canyon de Tafraoui et la forêt de Sidi Ghalem.

A l’initiative d’associations locales, de comités de sauvegarde de l’environnement et de clubs estudiantins, des circuits d’une vingtaine de kilomètres sont régulièrement organisés depuis quelques mois au départ de la ville de Sidi Bel Abbès.

Même si la fréquentation des lieux baisse relativement en cette période de canicule, les plus téméraires continuent cependant à se faire plaisir en se lançant dans des escapades garantissant un dépaysement total.

«Le printemps et l’automne sont les périodes les plus agréables pour les randonnées», explique le président de l’association Beni Ameur, Mohamed Kazouz. Animateur infatigable de sorties en pleine nature, M. Kazouz recommande d’être accompagné d’un guide et de bien s’équiper avant d’entamer l’ascension du mont de Tessala, aux pentes bien raides, ou de s’engouffrer dans le site exceptionnel et encore vierge de Tafraoui. Lunette et casquette, ainsi que des chaussures adaptées à la marche et de quoi se désaltérer, sont tout autant conseillés. «L’ascension du Tessala n’est pas aisée. Le paysage est bucolique du haut du mont surplombant la plaine de M’lata.

Mais vous pouvez admirer un panorama extraordinaire dans toutes les directions», atteste-t-il. «L’ascension à pied requiert une très bonne forme physique, mais l’accomplissement personnel n’en sera que décuplé», ajoute-t-il. Selon lui, le site choisi est un endroit magnifique et attire de plus en plus de jeunes.

Ouaddah Amine, président de l’association écologiste Larimar, observe un engouement pour les randonnées et le bivouac en groupe depuis 2015. «Pour une année, nous sommes à presque une cinquantaine de circuits, essentiellement à Tessla, Tafraoui et plus récemment à Thniet El Had (Tissemsilt) et Oran», révèle-t-il.

A Tafraoui, la randonnée débute généralement sur les pistes de ce village avant de rejoindre Aïn Yaghourt et le grand canyon jusque-là peu visité, et ce, le long d’un circuit de presque 20 kilomètres. «Désormais, tout le monde s’y met ! Nous organisons des sorties au profit des jeunes, mais également des visiteurs de tous âges», souligne Ouaddah. Les dates et les lieux prévus pour l’entame des circuits sont communiqués, presque chaque semaine, sur le site de l’association, Larimar (@larimar.org).

Des conseils pratiques, ainsi que le détail des activités projetées y sont disponibles. «Outre les randonnées, nous organisons des actions de préservation de la nature et pour la protection de l’environnement», indique notre interlocuteur. Un parcours sous un ciel bleu ponctué de plusieurs haltes, au milieu de grandes falaises et de montagnes boisées et verdoyantes.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!