L’insolation : Le danger récursif de l’été | El Watan
toggle menu
vendredi, 13 décembre, 2019
  • thumbnail of elwatan20191212
  • Massage Tunisie



L’insolation : Le danger récursif de l’été

11 juillet 2019 à 9 h 00 min

L’été a déjà imposé ses lois. Les vacances, les voyages et les fêtes. Mais cette période de fortes chaleurs n’est pas toujours synonyme de loisirs et de divertissements.

L’insolation, la déshydratation et les intoxications, qui trouvent leur plein sens durant ces moments caniculaires, peuvent être fatals pour les personnes vulnérables, notamment les enfants. Pour que ces moments de vacances ne laissent que de beaux souvenirs, la prudence et l’éveil des parents sont de mise.

Les voyages durant les vacances d’été sont devenus un rituel pour les familles algériennes. Que ce soit en mer, en montagne ou tout simplement à la campagne, les parents offrent comme ils peuvent des moments de détente à leurs enfants.

Ces derniers, à leur tour, attendent avec impatience ces occasions pour se défouler, jouer, se divertir en toute liberté et assister aux fêtes qui sont un moment de bonheur pour les enfants avant de l’être pour les adultes.

Toutes ces activités, bien que divertissantes, impliquent des sorties durant toute la journée, la prolongation des soirées et, dans la plupart des cas, l’exposition au soleil. Cependant, les conséquences de l’exposition aux coups de soleil pendant des heures s’avèrent très dangereuses pour les enfants.

Comment garder vos enfants en sécurité ?

L’un des dangers les plus redoutables durant l’été demeure la canicule. Celle qui secoue l’Algérie ces jours-ci a de fortes conséquences sur la santé des petits. La canicule engendre des coups de soleil, des insolations et une déshydratation. Comment distinguer entre les symptômes des simples coups de chaleur, ceux de l’insolation et ceux de la déshydratation ?

C’est difficile ! Car lorsque les enfants se plaignent, c’est déjà trop tard. Mais grâce à la prudence et des gestes simples, les parents peuvent veiller à ce que leurs enfants passent un été sans ces effets néfastes. Qu’est-ce qu’une insolation ?

C’est l’une des formes de coup de chaleur. Après de longues heures passées à la plage ou à jouer en pleine chaleur, ou lorsque le mercure affiche de fortes températures et que l’enfant reste exposé pendant des heures au soleil, il peut être victime d’une insolation. Il ne faut surtout pas que les parents prennent l’insolation de leur enfant à la légère. En cas de coup de soleil, qui touche essentiellement les enfants, la température du corps s’élève au-delà de 40°. On est dans un cas d’hyperthermie.

Qu’est-ce qu’une hyperthermie ?

C’est lorsque l’organisme n’est pas en mesure de réguler sa température interne afin de la maintenir à 37° comme il le fait habituellement. A ce titre, des symptômes, à l’instar des crampes, rougeurs au visage ou une forte envie de boire, peuvent apparaître.

Ainsi, parmi les autres symptômes, on peut déceler, entre autres, des maux de tête, la peau sèche et chaude, des nausées, vomissements, douleurs musculaires, et même l’évanouissement. Lorsque la température du corps de l’enfant dépasse 40,5°, le risque devient mortel. Attention aux endroits surchauffés. Le coup de chaleur ne résulte pas uniquement d’une longue exposition au soleil.

Il peut survenir également dans un espace surchauffé, à l’instar des parents qui garent leurs voitures dans des endroits exposés au soleil, laissant à l’intérieur des enfants, dont parfois des bébés. Ainsi, le risque de ce geste peut être mortel, ne serait-ce que pour s’arrêter un moment pour se rendre dans un magasin. Des spécialistes avertissent des conséquences fâcheuses que peut provoquer un coup de soleil.

Il ne faut surtout pas négliger ces symptômes. Lorsqu’ils ne sont pas bien pris en charge, ils peuvent provoquer des troubles neurologiques, des atteintes aux reins, des troubles cardiaques, le coma, et même des décès. A ce titre, les spécialistes de la santé considèrent le coup de chaleur comme une urgence qu’il faut immédiatement traiter.

Comment reconnaître un enfant en état de déshydratation ?

Les premiers signes alertant les parents d’une éventuelle déshydratation de leur enfant sont la transpiration, la fatigue et les maux de tête.

Lorsqu’un enfant se met à transpirer en buvant ou lorsqu’il se montre fatigué d’une manière anormale ou simplement se plaint de maux de tête, cela doit pousser les parents à se demander si leur fils n’est pas déshydraté. A ces signes, s’ajoutent d’autres manifestations : des nausées, ainsi que l’endormissement. Parmi les symptômes, on trouve également les crampes.

Un autre indice est celui de la température. Un enfant qui souffre de déshydratation voit sa température s’élever. Lorsque la déshydratation atteint un niveau plus élevé, l’enfant perd ses repères et se montre incohérent. Cette situation peut aller jusqu’à la perte de connaissance et la convulsion.

Comment réhydrater un enfant ?

Afin de rafraîchir et de réhydrater le corps d’un enfant, il faut trouver la bonne astuce, sachant que les enfants demandent rarement à boire. En premier lieu, il faut organiser des douches au tuyau d’arrosage, lorsque cela est permis. Ce genre de pratique attire les enfants. Sinon, des jeux de bataille de pistolets à eau entre enfants tout en les maintenant pas trop loin d’une source d’air (ventilateur).

Durant les pics de chaleur, à savoir entre 12h et 16h, il faut toujours penser à ces jeux d’eau qui peuvent maintenir les enfants loin de la chaleur : remplir une grande bassine, laisser les enfants jouer tout en les surveillant. Cela permet de les rafraîchir et passer une journée sans risques.

– Conseils pratiques

Quelles sont les précautions à prendre pour éviter aux enfants et à leurs parents de voir leurs vacances transformées en cauchemar  ? Il faut s’exposer au soleil d’une manière raisonnable. Il faut absolument interdire aux enfants de sortir entre 12 et 16 h. Car c’est durant ce moment de la journée que le soleil est au plus haut dans le ciel et les rayons ultraviolets sont plus nombreux, d’autant plus que la peau des enfants est plus sensible aux ultraviolets que celle des adultes.

La protection sous un parasol

Une fois à l’extérieur, il ne faut surtout pas oublier de protéger les enfants, même lorsqu’ils sont sous un parasol. A l’ombre, on reçoit encore 60% des ultraviolets. Pour une meilleure protection, il faut vêtir son enfant d’un polo en coton à manches longues, d’un pantalon en toile et d’une casquette à large visière. La protection des yeux est également indispensable : ces derniers sont plus perméables aux ultraviolets. Ainsi, le port de lunettes couvrantes, avec de vrais verres solaires est indiqué.

Crème solaire

Il faut appliquer généreusement une crème solaire sur le corps des enfants. Celle-ci doit porter un indice de protection élevé. L’application doit être renouvelée toutes les deux heures.

De l’eau à portée de main

Qu’on soit en voiture ou à pied, lors des sorties, il faut se munir d’une grande bouteille d’eau pour subvenir aux besoins de toute la famille. Mais les tout petits doivent être alimentés régulièrement, car durant les fortes chaleurs, ils sont menacés par l’hyperthermie et la déshydratation.

En voiture

Il ne faut jamais laisser un enfant seul, ne serait-ce que quelques minutes, dans la voiture, même garée à l’ombre. A l’arrêt, on ouvre grandes les portes pour faire circuler l’air. Même si le véhicule est à l’ombre, le soleil tourne et, en cas d’exposition directe, la température peut atteindre 70 °C dans l’habitacle.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!