Environnement : 2021, les 7 points à retenir | El Watan
toggle menu
mercredi, 29 juin, 2022
  • thumbnail of elwatan10072021

Environnement : 2021, les 7 points à retenir

30 décembre 2021 à 10 h 00 min

« Pacte de Glasgow pour le climat »

Ce « Pacte de Glasgow pour le climat » constitue une avancée très remarquable, notamment en matière de la neutralité carbone. Ce Pacte a connu une large adhésion de pays qui se sont engagés à réduire les gaz à effet de serre dont certains, à l’instar de l’Inde, s’engage pour la première fois à réduire d’ici 2070, le carbone.

 

Un milliard de dollars pour les entreprises visant zéro-émission net

Un autre engagement important qui reste tout de même au stade de promesses est celui des pays riches ayant affiché leurs volonté de doubler le « financement de l’adaptation », pour aider les pays plus pauvres (PRFI) à faire face aux dégâts climatiques. Plus de 400 entreprises du secteur financier ont annoncé le transfert d’un milliard de dollars vers les entreprises qui enregistre zéro émission de gaz à effet de serre et ce, en vu de mieux cadrer le marché du carbone. Pour la première fois, les questions énergétiques, notamment la diminution du charbon et la sortie des subventions aux énergies fossiles ont été mentionnées.

 

Stopper la déforestation d’ici 2030

Deux alliances d’une centaine d’États prévoient respectivement de stopper la déforestation avant 2030 et de réduire de 30% les émissions mondiales de méthane avant 2030. Une «coalition pour une haute ambition» de 49 pays s’engage sur 15 objectifs pour atteindre l’objectif de 1,5°C. La « Beyond Oil and Gas Alliance » (BOGA qui regroupe 12 pays) s’engage à ne plus extraire ni pétrole ni gaz sur leur territoire. Un « Green grids. One sun, one world, one grid » (GGI-OSOWOG ou « réseau vert : un soleil, une planète, un réseau ») allie 87 pays pour construire un réseau interconnecté de centrales solaires.

La 26e Conférence des parties (COP 26), organisée par l’Organisation des Nations Unies pour le Climat a connu la participation des pays signataires de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC), de la 16e réunion des parties au Protocole de Kyoto (CMP 16) et de la troisième réunion des parties à l’Accord de Paris de 2015 (CMA 3).

La COP 26, qui s’est tenue pour rappel à Glasgow (au Royaume-Uni), entre le 1er et le 13 novembre 2021, s’est distinguée par le nombre de décisions adoptées : la COP26 a adopté 22 décisions, 24 par la CMA 3 et 10 par la CMP 16. Les conditions dans lesquelles a été prise la première décision, à savoir le « PCTE DE Glasgow pour le climat », une décision commune à trois réunions précitées, renseignent sur les difficultés rencontrées par les différentes parties participantes à centrer leurs efforts sur une démarche commune visant la protection de la planète. Les divergences ayant caractérisé ces réunions ont entraîné un retard d’une journée dans la clôture de cette réunion. Cette année a été marquée alors par sept décisions.

 

Les actions des jeunes en faveur du climat

Inspiré par l’activiste suédoise Greta Thunberg, le mouvement de jeunes s’est emparé de la COP 2 réclamant des gestes concrets en faveur du climat. Des enfants brandissant leurs pancartes faites à la main aux adultes plus âgés réclamant un meilleur avenir pour ceux qui viendront après eux, la ville hôte de la Conférence des Nations sur le climat, la COP 26, a vu des militants citoyens en nombre sans précédent se rassembler pour faire entendre leur message. « Je me soucie vraiment du monde que nous transmettrons aux générations futures et de ce que nous faisons au Sud de la planète. Je vis dans le sud-ouest du Pays de Galles et le changement climatique est clairement en train de se produire, mais nous ne saisissons même pas ce qui se passe dans tant d’autres parties du monde et j’ai peur », a déclaré l’une de ces manifestants à ONU Info, lors de cette marche.

Ce mouvement pour le climat réclame des solutions en amont : «Laissez le carbone dans le sol », expriment-il dans l’un de leurs slogans. En parallèle, à l’intérieur de la zone bleue de la Conférence, le groupe des enfants et des jeunes de l’ONU sur le changement climatique, ont remis à la présidence de la COP et à d’autres dirigeants une déclaration signée par 40.000 jeunes demandant un changement. Ils ont également demandé à Patricia Espinosa, Secrétaire exécutive de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques, de soutenir leurs efforts pour qu’un paragraphe mentionnant l’importance de la jeunesse soit inclus dans la déclaration finale qui devrait être adoptée à la fin de la COP26.

Un pacte «imparfait»

Qualifié par des observateurs et des militants écologiques de pacte à demi-mesure, en ce sens que le Pacte de Glasgow comporte « des ambiguïtés » et de « nombreuses faiblesses » : ce Pacte a enregistré des désaccords sur les définitions, les détails et le financement de la mise en œuvre. A titre d’exemple, le texte portant sur la réduction du charbon « sans relâche », limite cet appel au charbon « sans captage ni stockage du carbone », or « en réalité, même les centrales à charbon équipées de captage du carbone génèrent de la pollution» commente l’éditorialiste du journal Nature. La notion d’«émissions nettes» (net zéro) a été également l’objet de polémique. Les tenants de la conférence de Glasgow n’ont pas donné de définition ni critères d’évaluation de cette notion. Ce flou qui entoure cette notion fait qu’« il est impossible de savoir si les engagements « net-zéro » arrêteront réellement le réchauffement climatique », estiment les militants écologistes.

La crise énergétique, le revers de la transition écologique mal conçue

Durant l’année 2021, de nombreux pays de par le monde ont vécu une pénurie énergétique sans précédent laissant voir des scènes de désolation spectaculaire des populations désemparées. Ces dernières ont assisté impuissamment au chamboulement de leur mode de vie.

Liban ! Alors que ce pays ne fournit que quelques heures d’électricité, une situation ayant provoqué l’explosion du prix du fioul pour faire fonctionner les groupes électrogènes, le peuple libanais a vécu un été marqué par des pénuries d’électricité de fioul, soit une paralysie presque totale de toutes les activités dans ce pays. De nombreux citoyens libanais, désemparés, ont tenté des solutions durables : s’équiper de panneaux solaires.

Le Royaume-Uni à son tour a été frappé par une importante crise énergétique en septembre de cette année. Une telle situation a rappelé de mauvais souvenirs aux Britanniques. Des souvenirs qui remontent à 1973, quand ces derniers ont été contraints, deux mois durant, à vivre au ralenti : les entreprises contraintes de baisser l’activité, les chaînes de télévision cessent d’émettre à 22h30 et les populations n’ont eu droit qu’au chauffage d’une pièce de leur maison. La consommation non essentielle d’électricité est totalement interdite. En 2021, la crise énergétique au Royaume-Uni a provoqué de graves perturbations dans l’approvisionnement en carburant routier.

En Inde, la panique était à son summum, les stocks de charbon du pays dans les centrales électriques sont dangereusement bas, le pays se retrouve au bord d’une crise énergétique. Les prix de l’énergie flambent au niveau mondial.

La Chine a été contrainte de fermer des usines, les Européens ont craint des coupures d’électricité hivernales.

 

Chiffres de l’année

Plus de 400 entreprises du secteur financier ont annoncé le transfert d’un milliard de dollars vers les entreprises qui enregistrent zéro émission de gaz à effet de serre.
300 milliards de dollars
Les coûts annuels d’adaptation au climat dans les pays en développement pourraient atteindre
300 milliards de dollars en 2030 et si les objectifs d’atténuation ne sont pas atteints, jusqu’à
500 milliards de dollars en 2050, selon les estimations de la Conférence des Nations Unies pour le Commerce et le Développement (CNUCED).

 

Par Djediga Rahmani


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!