Briqueterie de Tidjelabine, leader dans la fabrication de matériau écologique | El Watan
toggle menu
samedi, 08 août, 2020
  • thumbnail of elwatan08082020




Briqueterie de Tidjelabine, leader dans la fabrication de matériau écologique

09 juillet 2020 à 9 h 01 min

Bien avant la pandémie du Covid-19, ils avaient fait preuve d’innovation. Des jeunes s’étaient lancés dans le secteur du bâtiment, par exemple, en optant pour des modes de construction de pointe respectueux de la nature, économique pour le pays et de qualité dans la réalisation de logements avec des possibilités d’ouverture vers des marchés extérieurs.

L’entreprise de briqueterie de Tidjelabine constitue un exemple édifiant de ces potentialités malheureusement peu encouragées. Inaugurée fin 2016, la Sarl briqueterie de Tidjelabine  produit des matériaux de construction en pierres artificielles et reconstituées, des briques céramiques, des briques en terre cuite, d’autres briques et blocs réfractaires et des briques réfractaires isolantes. Avec une capacité de 560 000 tonnes par an depuis 2019.

Le matériau de base existe en Algérie en abondance et est, d’ailleurs, utilisé traditionnellement partout. En sus, la Sarl briqueterie de Tidjelabine, s’est dotée d’équipements de machines allemandes, respectueux de cette tradition de fabrication de la brique en terre cuite qui est, comme on le sait, un produit innovant et écologique constitué de matière minérale (argile) empêchant, même en cas d’humidité accidentelle (infiltrations, fuites d’eau), les moisissures de se développer. L’autre atout majeur de ce type de produit est l’amélioration de la consommation énergétique des habitants en Algérie.

En effet, un responsable de cette entreprise explique que «50% de la consommation énergétique sera économisée grâce aux qualités iso thermiques naturelles de la brique». Quand on sait que le secteur du bâtiment consomme à lui tout seul 41% de l’énergie globale, on prend la mesure de cet important gain aussi bien pour les foyers que pour les caisses de l’Etat.

Enfin, soucieux du respect de l’environnement, les ateliers de fabrication sont dotés d’épurateurs d’air qui ne tolèrent pas un rejet de poussière supérieure à 5 mg /m³ d’air, contrairement aux usines de ciment, dont le degré de pollution est catastrophique. Toutefois et malgré ses atouts incontestables, la brique est peu utilisée dans le secteur du bâtiment national.

Un des responsables de cette entreprise avait interpellé récemment les pouvoirs publics en leur rappelant : «Le gouvernement algérien s’était engagé en 2019 à construire 100 000 logements avec la technique d’isolation thermique en briques. Mais à ce jour, cet engagement n’est pas respecté.»

Car le secteur du bâtiment demeure encore hermétique aux techniques innovatrices en dépit des avantages multiples qu’elles présentent, dont l’industrie verte et l’économie d’énergie ne sont pas des moindres. Pour l’heure, la briqueterie de Tidjelabine est la seule entreprise à avoir investi dans ce créneau.

Boumerdès. Lakhdar Hachemane



S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!