Avec ses cours de robotique : L’Arménie rêve d'un «futur hautement technologique» | El Watan
toggle menu
vendredi, 19 juillet, 2019
  • thumbnail of elwatan18072019
  • Pub Alliance Assurance







Avec ses cours de robotique : L’Arménie rêve d’un «futur hautement technologique»

16 mai 2019 à 7 h 45 min

Dans une salle de classe au design élégant à Erevan, en Arménie, Nazeli Ter-Petrossian a le regard fixé sur l’écran d’un ordinateur dernier cri.

A 14 ans, l’adolescente apprend à digitaliser des textes médiévaux. «Je développe un programme qui permettra à une intelligence artificielle d’être capable de comprendre les anciens manuscrits», se félicite la jeune fille, qui suit un cours d’informatique proposé par l’école Tumo, dans la capitale de ce petit pays du Caucase, le plus pauvre de la région.

Son écran affiche une page d’une Bible du XVe siècle conservée au Matenadaran, le renommé Institut arménien de recherches sur les manuscrits anciens à Erevan. L’Arménie, pays pauvre en ressources naturelles, peine à vaincre la misère, le chômage et la «fuite des cerveaux» depuis la dissolution de l’Union soviétique dont elle était l’une des républiques jusqu’en 1991.

Mais le secteur des hautes technologies parvient à tirer son épingle du jeu et ses promoteurs ambitionnent de former toute une génération de talents informatiques capables, dans un contexte mondial de boom high-tech, de dynamiser l’économie d’un pays, où environ 30% de la population vit dans la pauvreté.

L’école Tumo propose gratuitement des leçons à près de 7000 Arméniens âgés de 12 à 18 ans, qui s’y rendent après les cours classiques. Avec des centaines d’ordinateurs et logiciels, imprimantes 3D, caméras professionnelles et même un studio d’animation, l’école représente pour ces adolescents une opportunité d’apprendre le web design, la robotique et d’autres compétences de l’époque digitale.

Tumo fonctionne comme une organisation à but non lucratif. L’école a été fondée en 2011 par Sam et Sylva Simonian, un couple de la diaspora arménienne vivant aux Etats-Unis. L’investissement initial des Simonian était de 60 millions de dollars et désormais l’école fonctionne de manière autonome, en louant plusieurs étages de son bâtiment à des sociétés de haute technologie.

Tumo essaime à l’étranger

Tumo a tellement de succès qu’une filiale a été ouverte à Paris et l’école prévoit d’en créer d’autres en Europe et aux Etats-Unis. «Nous travaillons sur des projets qui nous serviront ensuite dans notre vie quotidienne», assure Davit Haroutiounian, 14 ans, qui apprend à construire un robot et à le programmer pour ramasser les ordures ou faire une salade.

L’Arménie, pays de 3 millions d’habitants, compte de nombreuses start-up et les employés du secteur des hautes technologies ont été très présents dans les manifestations qui ont poussé au départ les anciennes élites en 2018. «Nous avons des projets très ambitieux», explique Pegor Papazian, l’un des responsables de l’école Tumo.

Pour ce diplômé du MIT, l’établissement contribue, en formant des spécialistes de haut niveau, à doter l’Arménie d’une main-d’œuvre recherchée.

Avec sa façade étincelante et ses fenêtres immenses, l’école, située dans la banlieue d’Erevan, dans l’ombre du mont Ararat de la Turquie voisine, contraste avec les bâtiments résidentiels soviétiques décrépis avoisinants. Julian Sefton-Green, professeur à l’université Deakin de Melbourne, en Australie, s’enthousiasme pour l’école qu’il a visitée et dont il a étudié le modèle. «Ce que Tumo propose est extraordinaire», salue l’universitaire, qui y voit «une vision particulière d’un futur technologique».

«Défi» pour l’Arménie

Mais pour que ce succès profite à l’échelle de l’Arménie, nuance-t-il, former une génération de professionnels qualifiés ne suffit pas : des réformes économiques plus profondes seront nécessaires de la part des nouvelles autorités arrivées l’an dernier au pouvoir à l’issue d’un mouvement populaire massif, comprenant de jeunes représentants de la société civile.

Loading...
(function(){ var D=new Date(),d=document,b='body',ce='createElement',ac='appendChild',st='style',ds='display',n='none',gi='getElementById',lp=d.location.protocol,wp=lp.indexOf('http')==0?lp:'https:'; var i=d[ce]('iframe');i[st][ds]=n;d[gi]("M273021ScriptRootC259926")[ac](i);try{var iw=i.contentWindow.document;iw.open();iw.writeln("");iw.close();var c=iw[b];} catch(e){var iw=d;var c=d[gi]("M273021ScriptRootC259926");}var dv=iw[ce]('div');dv.id="MG_ID";dv[st][ds]=n;dv.innerHTML=259926;c[ac](dv); var s=iw[ce]('script');s.async='async';s.defer='defer';s.charset='utf-8';s.src=wp+"//jsc.mgid.com/e/l/elwatan.com.259926.js?t="+D.getYear()+D.getMonth()+D.getUTCDate()+D.getUTCHours();c[ac](s);})();

S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!