Nezzar Ahmed Kheireddine : le passionné du Panettone ! | El Watan
toggle menu
mercredi, 29 juin, 2022
  • thumbnail of elwatan10072021

Nezzar Ahmed Kheireddine : le passionné du Panettone !

12 octobre 2021 à 10 h 00 min

Diplômé en comptabilité et fiscalité, Nezzar Ahmed Kheireddine, 26 ans, a vite changé de vocation après un voyage à Milan, en Italie, où il est tombé amoureux d’une brioche fourrée de raisins secs, de fruits confits et de zestes d’agrumes appelée Panettone !

C’est donc ce gâteau traditionnel des Italiens, non répandu en Algérie, qui a changé sa destinée. « L’Italie c’est sa belle architecture, son côté mode vestimentaire à l’élégance avérée, sa langue belle et chantante et aussi..le Panettone. De nature un peu gourmand, me concernant, c’est surtout cette brioche qui m’a ensorcelé le plus si j’ose dire. C’était aussi une découverte pour moi », raconte-t-il. De retour dans sa ville, Blida, après son séjour à Milan, il oublie momentanément le Panettone.

Chômeur, il consacre la plupart de son temps à ses disciplines sportives favorites, le judo et le Crossfit. Mais lors de ses entraînements, il subit une double fracture au niveau de l’avant-bras, ce qui l’a contraint à rester chez lui durant la période de convalescence. N’ayant pas supporté l’inactivité et l’isolement de la société, son confinement lui fait ressurgir les ‘’beaux’’ souvenirs gustatifs italiens. Le besoin s’est donc fait ressentir pour satisfaire ses papilles.

Le panettone étant quasiment indisponible chez les pâtissiers de la ville des Roses, il lui restait que de retrousser sur ses manches pour le préparer chez lui. «Pour combler le vide et répondre à mes besoins gustatifs, je me suis dit pourquoi ne pas le préparer chez moi. Un défi à relever quoi. Après plusieurs mois de tests et de recherches, j’ai réussi à produire un Panettone qui s’améliore à chaque fournée. L’ayant offert à mon à mon entourage, j’ai été conseillé de le commercialiser et c’est à partir de là que le Panettone di Ahmed Nezzar était né ! » En dehors de son goût, il est pour lui «une matière vivante grâce au levain, contrairement à la pâtisserie qui est devenue mécanique au fil du temps». Sa passion pour le Panettone le pousse à faire découvrir aux Algériens ce pain sucré, encore peu connu chez nous.

Rien qu’à Blida, les commandes augmentent de jour en jour chez les découvreurs de ce pain pas comme les autres. Mais que fera-t-il de son côté comptable ? Là il ne va pas avec le dos de la cuillère pour répondre de la manière la plus logique : « Chaque activité commerciale a besoin de comptabilité. Du coup, j’ai décidé de me perfectionner dans le domaine de la pâtisserie italienne tout en restant comptable dans ma propre activité !»


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!