Reprise post-confinement des liaisons entre l’Algérie et la France : Les compagnies aériennes et maritimes attendent le feu vert ! | El Watan
toggle menu
vendredi, 04 décembre, 2020
  • thumbnail of elw_17102020




Reprise post-confinement des liaisons entre l’Algérie et la France : Les compagnies aériennes et maritimes attendent le feu vert !

02 juin 2020 à 9 h 36 min

Nous sommes fin prêts pour la reprise de notre programme normal. Nous attendons juste les décisions gouvernementales en Algérie et en France pour l’ouverture des espaces aériens des deux pays fermés pour les vols commerciaux dans le cadre du confinement », assure Zoheir Houaoui, représentant général d’Air Algérie pour la zone France-Nord.

Notre interlocuteur est serein quant à la bonne préparation de la compagnie nationale pour accueillir de nouveau ses clients en bonnes conditions sanitaires. «Toutes les consignes de sécurité et de distanciation sociale, recommandées par les autorités de l’aviation civile européennes et internationales, seront appliquées.

Des dispositifs sont prévus pour les faire respecter dans nos agences, au niveau des guichets d’enregistrement et même à l’intérieur des avions», soutient-il.

Pour l’instant, depuis le début du déconfinement du côté français, il n’y a eu que des vols spéciaux vers et à partir d’Algérie, dont ceux du rapatriement de nos concitoyens bloqués en France.

«Air Algérie a effectué samedi dernier deux vols Paris-Charles de Gaule/Alger. D’autres vols du même genre sont prévus dans les jours à venir, qu’on programmera au fur et à mesure des consignes données par les autorités algériennes, notamment l’ambassade, et ce, en attendant le retour à la normale. L’un des signes encourageants dans ce sens, c’est l’annonce officielle de la réouverture de l’aéroport d’Orly le 26 juin prochain», souligne M. Houaoui.

La reprise du trafic aérien est donc suspendue à ce que vont décider les gouvernements algérien et français dans le cadre de leurs stratégies nationales de déconfinement progressif, entamé en France le 11 mai dernier et prévu à partir du 13 juin dans notre pays, si la situation sanitaire continue à s’améliorer.

En attendant donc, seuls les vols spéciaux demeurent autorisés afin d’achever le rapatriement des ressortissants des deux pays souhaitant renter chez eux, que ce soit en Algérie ou en France, sans attendre la réouverture des frontières. En effet, au même titre que les Algériens rapatriés au pays, des dizaines de citoyens français, de bi-nationaux et de résidents algériens permanents, bloqués en Algérie depuis le 17 mars, sont rentrés en France tout au long de la semaine dernière.

Cette opération, coordonnée par les autorités diplomatiques françaises en collaboration avec leurs homologues algériennes, va se poursuivre. «Il appartient à chaque voyageur de réserver et de prendre en charge son billet de retour sur le site internet des compagnies aériennes qui affrètent ces vols spéciaux : Air France et ASL Airlines.

A votre arrivée en France, il vous sera demandé de présenter une attestation de déplacement international dérogatoire et une attestation sur l’honneur d’absence de symptômes de la Covid-19», ont prévenu néanmoins les services consulaires de France en Algérie, à travers un communiqué rendu public mardi dernier.

Dans ce sillage, la même source indique qu’au moins trois traversées maritimes, au départ d’Alger en direction de Marseille, pour les même raisons seront assurées par Corsica Linea durant la première quinzaine du mois de juin. Effectivement, «pour Corsica Linea, à l’heure actuelle, sont uniquement à l’ordre du jour des opérations de rapatriement par voie maritime de ressortissants français depuis Alger vers Marseille, à bord du Danielle Casanova.

C’est pourquoi, le bateau partira vide au départ de Marseille», tel l’a confirmé à El Watan Pasquine Albertini-Granados, responsable de communication du transporteur corse. Comme pour les compagnies aériennes, la fermeture des frontières algériennes et celles de l’espace Schengen a contraint les compagnies maritimes, notamment Algérie Ferries et Corsica Linea, de suspendre toutes les lignes France-Algérie jusqu’à nouvel ordre.

Les dates de la reprise seront définies en fonction de l’évolution des situations sanitaires et, surtout, des décisions politiques dans les deux pays. «Les dispositions de suspension prise par Corsica Linea sont valables jusqu’à ce 2 juin, date de la fin de la phase 1 du déconfinement en France. Mais elles sont susceptibles d’être reconduites au-delà de cette date.

Alors, pour l’heure, nous ne disposons d’aucune visibilité concernant la saison estivale sur l’Afrique du Nord, dans la mesure où les liaisons maritimes et aériennes sont soumises à la réouverture de l’espace Schengen et aux décisions des Etats concernés», rappelle Mme Albertini-Granados.

Même son de cloche chez Transavia, filiale low-cost du groupe Air France-KLM. «Notre compagnie est prête pour reprendre ses vols vers et depuis l’Algérie, dès que cela sera possible, avec beaucoup d’enthousiasme», souligne Vincent Dujardin, son responsable de communication. «Nous avions annoncé que nos vols étaient suspendus jusqu’au 26 juin.

Mais nous sommes dans l’attente des annonces officielles des ouvertures des aéroports et des possibilités des liaisons entre pays. Donc, pour le moment, on n’est pas encore en mesure de communiquer un programme précis de reprise des vols», précise-t-il.

 

Paris /De notre bureau    Samir Ghezlaoui

Advertisements


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!