Pour la création d’un musée national de l’histoire du colonialisme | El Watan
toggle menu
lundi, 14 juin, 2021
  • thumbnail of elwatan10062021



Pour la création d’un musée national de l’histoire du colonialisme

08 juin 2021 à 10 h 02 min

Dans son adresse au chef de l’Etat français, le Mouvement contre le racisme et l’amitié entre les peuples (Mrap) souligne que le candidat Macron, en 2017 avait qualifié la colonisation de «crime contre l’humanité».

Cependant, l’esprit colonial qui a prévalu jadis dans l’histoire de France demeure. Le Mrap revient sur l’épisode marquant de 1931 avec l’Exposition coloniale qui mettait aux yeux de tous la prétendue force de la puissance française…

Paradoxalement, soixante ans après la fin de la domination coloniale en Afrique notamment, cette construction mythique d’une France coloniale «est si solidement ancrée qu’elle tient bon et alimente toujours un racisme systémique au cœur de notre société.

Pour preuve, l’expression discriminante issu(e) de l’immigration, qui ne va concerner que des populations, dont l’apparence (nom, couleur de peau,..) est censée traduire une origine liée à notre ancien empire colonial. Pour aider à sa déconstruction, il faudrait un acte fort, au niveau de ce qu’a été l’Exposition universelle de 1931».

D’où l’appel lancé à la création d’un musée national de l’histoire du colonialisme. «C’est un besoin car il faut un lieu où, au-delà des articles, analyses et reportages, on puisse ‘‘montrer’’ le colonialisme, comme on a voulu montrer en 1931 le Sauvage».

Mettre fin au «silence sur une période douloureuse et conflictuelle»

Pour les signataires, ce serait un lieu où le colonialisme apparaîtrait «dans sa réalité et sa diversité, en partageant des mémoires qui aujourd’hui se côtoient ou même s’affrontent, en aidant ainsi à la construction d’une mémoire commune qui fasse nation».

Alors que la question du travail des historiens est remise en cause par des difficultés d’accès aux documents, le Mrap avance à contre-courant des velléités officielles en parlant de lieu «où puisse être présenté le travail de nos historiens sur cinq siècles d’histoire coloniale, dans un pays qui dispose de 10 000 musées, mais aucun sur cette période».
Pour le Mrap, ce serait le moment de mettre en place ce musée alors que cela avait été en janvier une des demandes de l’historien Benjamin Stora sur la colonisation et la guerre d’Algérie.

Le Mrap interpelle également le président de la République sur son initiative qui a abouti à la désignation des 318 ‘‘portraits de France’’, proposés par un conseil scientifique présidé par l’historien Pascal Blanchard.

Pour revenir au temps d’aujourd’hui, le Mrap pense aux «nombreux jeunes de toutes origines (qui) ont conscience d’un silence sur une période douloureuse et conflictuelle. Ils veulent aujourd’hui savoir pour combler ce vide. Il est temps de leur offrir des documents incontestables et une vision d’ensemble, notamment à l’approche du 60e anniversaire de l’indépendance de l’Algérie». «Nous nous adressons solennellement à vous pour que vous lanciez ce chantier qui doit contribuer à renforcer la lutte contre le racisme, aider à vivre ensemble et à faire société et république».

La lettre du Mrap ne dit pas où pourrait se situer ce musée mais en février dernier, les autorités locales de Montpellier avaient fait acte de candidature pour remettre sur les rails un musée, alors que le «musée de l’Algérie» y avait avorté en 2015.

Plus d’infos :  www.mrap.fr

 

 

Lyon
De notre correspondant  Walid Mebarek

 

 

 

 

LE RAPPORT STORA  EN DÉBAT à MARSEILLE

Coup de Soleil PACA organise une conférence-débat sur le rapport de Benjamin Stora concernant les questions mémorielles portant sur la colonisation et la guerre d’Algérie et remis en début d’année au président Emmanuel Macron. Le rendez-vous est fixé le 19 juin 2021 de 18 à 20 heures, dans les bureaux de l’Association CCO, 16, Rue Bernard du Bois 13001 Marseille. Le débat sera animé par Jean Robert Henry, directeur de recherches émérite à l’IREMAM et l’historien Hassan Remaoun de l’université d’Oran en téléconférence de la ville d’Oran. Quatre thèmes seront débattus à cette occasion.

Il s’agit de : question sur les archives ; question sur les disparus ; mémoire et programmes scolaires ; projet du Musée de l’Immigration. Cette conférence débat sera aussi accessible en visioconférence via le lien https://meet.jit.si/jitsi.rapstora20debat19jun21.


Advertisements


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!