Décès de Jean Costil : Un des initiateurs de la Marche pour l’égalité et contre le racisme | El Watan
toggle menu
mercredi, 10 août, 2022
  • thumbnail of elwatan10072021

Décès de Jean Costil : Un des initiateurs de la Marche pour l’égalité et contre le racisme

22 décembre 2020 à 10 h 21 min

Avec le curé des Minguettes, Christian Delorme, le pasteur Jean Costil était un des initiateurs de la Marche pour l’égalité et contre le racisme de 1983.

Il est décédé mercredi dernier à l’âge 78 ans. Il a été durant de longues années le responsable régional à Lyon de la Cimade (association d’entraide œcuménique) et le président de Forum Réfugiés. Dans les années 90, il avait été un acteur majeur des dispositifs de soutien aux Algériens qui fuyaient le terrorisme et ont trouvé secours grâce à lui et tout un réseau solidaire.

Pasteur dans un village des Cévennes, Jean Costil est arrivé à Lyon en 1979. Son action militante s’est alors manifestée contre l’application souhaité de la ‘‘double-peine’’ qui voulait qu’un jeune délinquant étranger soit expulsé du territoire en plus de la sanction pénale. Inhumain pour ceux qui n’avaient aucun lien avec leur pays. En avril 1981, rappelle France 3 Auvergne Rhône-Alpes, Jean Costil avait observé une grève la faim avec le père Christian Delorme qui débouchera sur l’instauration des premières catégories protégées contre l’expulsion. Le protestant Jean Costil et le catholique Christian Delorme avaient aussi pris le départ de la longue Marche pour l’égalité et contre le racisme avec des jeunes immigrés de Vénissieux en 1983.

Sur France 3, Christian Delorme lui a rendu hommage : «Ce qui est extraordinaire, c’est quand il est arrivé à Lyon, en 1979, et qu’il a commencé à prendre la responsabilité du poste de la Cimade, il ne connaissait rien de toutes ces questions d’étrangers. Il n’avait pas une histoire dans l’immigration, une histoire militante dans l’émigration. Il s’est investi totalement justement parce que pour lui, il était question de justice. Et c’est vraiment ça qui l’a animé, tout le temps, et avec des résultats incroyables.

Il était disponible tout le temps, tout le temps, tout le temps. Et tout ça avec un sens du devoir incroyable. C’est la rigueur.» Il ajoute : «De fait, il a été une des grandes figures pendant presque 40 ans à Lyon. Il a voué sa vie, en étant ici à Lyon, aux étrangers. La Cimade, avec lui, a été d’une vigueur extraordinaire. Ensuite, il a été un des co-fondateurs de Forum Réfugiés. Puis il s’est investi, quand il était à la retraite, avec le contrôleur des prisons.»


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!