Covid-19 en France : L’évolution de l’épidémie est «préoccupante» | El Watan
toggle menu
mercredi, 20 janvier, 2021
  • thumbnail of elwatan22112020




Covid-19 en France : L’évolution de l’épidémie est «préoccupante»

19 décembre 2020 à 10 h 40 min

Le directeur général de la santé, Jérôme Salomon, a estimé jeudi soir, lors d’un point presse, que la situation était «préoccupante» en France.

Le bilan de l’épidémie de coronavirus en France a dépassé jeudi les 59 619 morts et 18 254 nouveaux cas de contamination ont été enregistrés dans le pays. «En France, une tendance à l’augmentation est observée depuis quelques jours.

L’évolution de l’épidémie est préoccupante avec une tendance à l’augmentation de la circulation du virus en partant d’un plateau haut», a dit Jérôme Salomon. «Cette augmentation du nombre de cas invite à la plus grande vigilance afin d’éviter une flambée épidémique.

La prévention reste la pierre angulaire de notre stratégie.» A moins de deux semaines des fêtes de fin d’année, le directeur général de la santé a rappelé les précautions à prendre en prévision des regroupements familiaux : «Pour que ce moment ne devienne pas un mauvais souvenir, adoptons tous ensemble des réflexes de bon sens et de bonne pratique. Si l’on restreint au maximum les contacts à risque dès maintenant, un test systématique n’est pas nécessaire. Un test négatif ne permet pas d’exclure une phase d’incubation et une infection à venir [donc] il faut tout de même respecter tous les gestes barrières.»

Près de 7000 décès non comptabilisés

Une étude menée par des chercheurs de l’université de Lille, publiée dans la revue britannique Medical Research Methodology, estime que près de 7000 décès liés à la Covid-19 n’ont pas été comptabilisés dans les bilans officiels en France.

Ces décès sont liés aux arrêts cardiaques survenus à domicile de malades de la Covid-19, mais qui ne sont pas pris en compte dans les bilans officiels, lesquels ne retiennent que les décès à l’hôpital ou en EHPAD et maisons de retraite. Le professeur Hervé Hubert, qui préside le Registre national des arrêts cardiaques, et à l’origine de cette étude, a expliqué à La Voix du Nord qu’il a constaté l’existence de données avec un «taux de mortalité effroyable de patients atteints de la Covid (testés ou diagnostiqués comme tels) décédant d’un arrêt cardiaque à domicile». «Notre objectif n’est pas de dire que l’on nous cache sciemment ces décès pour faire baisser les statistiques, pas du tout (…). Notre propos est avant tout d’améliorer les données statistiques tout en montrant que le virus fait plus de ravages qu’on ne le perçoit», a-t-il précisé, alors qu’aucun pays ne prend en compte ce type de décès dans ses statistiques officielles. La vaccination contre la Covid-19 va commencer dans l’Union européenne les 27, 28 et 29 décembre. La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, l’a annoncé dans un tweet ce jeudi.

 

Paris. De notre bureau  Nadjia Bouzeghrane


Advertisements


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!