Bernard Tapie décédé : L’homme de « tempérament et de panache | El Watan
toggle menu
lundi, 18 octobre, 2021
  • thumbnail of elwatan10072021



Bernard Tapie décédé : L’homme de « tempérament et de panache

03 octobre 2021 à 18 h 38 min

Paris
de notre correspondant

L’ex-ministre de François Mitterrand et président éphémère de l’Olympique de Marseille Bernard Tapie est décédé ce dimanche à l’âge de 78 ans, après une vie pleine dans le sport et la politique. L’enfant chéri et adulé de Marseille a succombé à un cancer qui le rongeait depuis 2017.

C’est sa famille qui a annoncé sa mort auprès du groupe La Provence, dont il est le propriétaire. « Dominique Tapie et ses enfants ont l’infinie douleur de faire part du décès de son mari et de leur père, Bernard Tapie, ce dimanche 3 octobre à 8h40, des suites d’un cancer« , avait précisé le communiqué.

Sur son compte Instagram, Stéphane Tapie, l’un de ses fils, a confirmé l’information en écrivant un court message, « Au revoir mon Phénix« , en légende d’une photo en noir et blanc de lui et son père. Très populaire, Bernard Tapie a fait ses premières armes en politique grâce à ses talents oratoires et à ses coups de gueule dont lui seul avait le secret.

Les téléspectateurs français l’ont découvert lors d’un débat enflammé  face à Jean Marie Lepen. Ce dernier, qui avait l’habitude de terrasser politiquement ses adversaires, a trouvé en face de lui un Bernard Tapie bagarreur, doté d’une grosse gouaille au point qu’il a éclipsé l’ex-président du parti extrémiste de l’époque. Sa verve et son courage le mèneront au cœur des institutions françaises puisqu’il sera nommé en 1992 ministre de la ville par François Mitterrand.

Mais il ne restera pas trop longtemps à son poste. L’appel de la balle ronde fut plus fort pour celui qui a réussi à gagner la coupe d’Europe avec son club de cœur en mai 1993 face au Milan A.C. Depuis cet exploit, M. Tapie est devenu le roi de Marseille. Aimé et célébré par les supporters, il a toujours gardé une relation spéciale avec eux et avec sa ville de naissance, même si les dernières années de sa vie, il a préféré les passer pas loin de Paris.

Souvent en avance sur les autres, le cerveau de Bernard Tapie a toujours fourmillé d’idées. C’est ainsi qu’après la politique et le sport, il se lance dans les affaires. Avec le rachat notamment de la firme Adidas grâce à un prêt accordé par le Crédit lyonnais. Mais bien que Tapie ait gagné beaucoup d’argent dans sa vie professionnelle, il a également laissé beaucoup de plumes dans le monde des affaires et de la justice. Il a notamment perdu beaucoup de procès et remboursé des sommes d’argent colossales.

Homme de convictions beau parleur

Plus que cela, Tapie est passé également par la case prison ou il a purgé une condamnation de 6 mois pour avoir truqué un match entre Valenciennes et l’Olympique de Marseille en 1993.

A sa sortie, alors que tout le monde l’attendait dans le domaine des affaires, c’est dans le théâtre qu’il se reconstruit une santé et une vie. Ainsi pendant plusieurs années, il a sillonné toutes les planches de France pour prêcher la bonne parole théâtrale. Combatif, énergique, ambitieux, il était un exemple de réussite pour les banlieues françaises et les classes sociales défavorisées dont il était  issu.

Sa mort a été vécue comme un choc terrible en France ou de nombreux hommages lui ont été rendus. D’abord par le président Macron qui s’est dit « touché » par le décès de M. Tapie. L’Elysée a d’ailleurs dans un communiqué rendu hommage à l’ancien ministre de la ville en écrivant: « À la légende dorée se mêlèrent les ombres d’une chronique judiciaire : des procès perdus, de lourdes condamnations – des décisions qu’il aura contestées toute sa vie ». il a ajouté: « Cet homme qui avait une combativité à déplacer les montagnes et à décrocher la lune ne déposait jamais les armes, et livra bataille contre le cancer jusqu’à ses derniers instants. »

L’ancien président Nicolas Sarkozy lui a également rendu hommage en soulignant que personne ne pourra oublier la « leçon de courage et de dignité » qu’aura donnée Bernard Tapie, qui « aura vécu jusqu’au bout avec une passion intacte, une énergie indomptable, et une grande empathie pour les gens« .

D’autres responsables politiques et sportifs ont aussi salué la mémoire de cet homme qui ne « manquait pas de panache ni de tempérament ». Avec la disparition de Tapie, c’est une page importante du football Français qui se tourne, et une ville, Marseille, qui se sent un peu plus esseulée.

Yacine Farah


Advertisements


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!