Algérie et Venezuela, les ambiguïtés de la France | El Watan
toggle menu
vendredi, 22 mars, 2019
  • thumbnail of elwatan20190321

Algérie et Venezuela, les ambiguïtés de la France

12 mars 2019 à 10 h 00 min

Dans le dernier numéro de Marianne, sous la signature de François Darras, l’hebdomadaire fustige les réactions très diplomatiques et mesurées des autorités françaises sur l’Algérie, alors que le président Emmanuel Macron a déclaré légitime un président autoproclamé au Venezuela.

«Comme chacun a pu le constater, la France a été d’une rare discrétion vis-à-vis de la mascarade électorale organisée en Algérie, sous les yeux incrédules d’une jeunesse qui attend autre chose d’un pays se revendiquant des droits universels», écrit le rédacteur, qui réagit à la formulation assez ambiguë de «Ni indifférence ni ingérence» du ministre des Affaires étrangères.

Il remarque ainsi que les «liens entre les deux pays étant ce qu’ils sont, on peut comprendre que l’Elysée se cantonne dans une prudente réserve». Cependant, «on peut se demander pourquoi la France n’a pas fait preuve d’une telle prudence à propos du Venezuela.

Dans ce dernier cas, elle a pris fait et cause pour l’ingérence, soutenant un président autoproclamé mais pas élu (Juan Guaido) contre un président élu, mais dont la légitimité est contestée (Nicolas Maduro).

(…) Pourquoi la prudence ici et l’égarement là ? Pourquoi la réserve dans un cas et l’ingérence dans un autre ? Pour faire entendre la voix de la France dans le monde, encore faut-il qu’elle ne change pas de tonalité en fonction des circonstances».

Lire aussi

Loading...

Related Post

S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!