Universités de Constantine : La communauté réitère son désaveu à la feuille de route du Cnes | El Watan
toggle menu
jeudi, 22 août, 2019
  • thumbnail of elwatan20190822




  • Pub Alliance Assurance

Universités de Constantine : La communauté réitère son désaveu à la feuille de route du Cnes

31 juillet 2019 à 10 h 00 min

Ils ont appelé à maintenir la mobilisation à l’effet d’assurer la continuation du mouvement populaire. Ce sont les enseignants des universités et Ecoles nationales de Constantine qui ont réitéré leur engagement pris dans le sillage de la dynamique populaire, depuis le 26 février.

«Les enseignants appellent à une plus grande mobilisation des universitaires pour assurer une bonne continuation du hirak et faire aboutir notre revendication pour l’édification d’un Etat de droit, de liberté, démocratique et prospère», peut-on lire dans la déclaration qui a sanctionné l’assemblée générale tenue le jeudi 18 juillet, au surlendemain du dernier acte de protestation universitaire pour cette saison.

C’était l’occasion d’évaluer le hirak qui a bouclé ses cinq mois d’existence, bien que l’ordre du jour fut lié à la feuille de route universitaire émise par le coordinateur du CNES. Ce dernier a publié il y a quelques semaines une plateforme, comportant au moins sept points pour une sortie de crise.

Ce qui a provoqué l’ire de la communauté. «Les enseignants et étudiants, présents à l’AG du jeudi 18 juillet 2019, réitèrent leur refus catégorique, dans le fond et dans la forme, de la feuille de route que le coordinateur du conseil national des enseignants du supérieur (CNES) veut faire passer au nom de la communauté universitaire», ont spécifié les rédacteurs du document. Le syndicat du supérieur, faut-il le rappeler, s’est scindé en deux ailes depuis au moins deux ans.

Celle issue du congrès de Constantine de 2016, et celle du congrès d’Alger de janvier 2017. Le premier Cnes, réhabilité par la justice, il y a deux mois, a pris de court ses pairs en publiant une feuille de route assimilée à une réponse à la situation prévalant actuellement. Ce qui n’était pas du goût d’une grande partie de la communauté universitaire qui s’en est démarquée via des communiqués.

«Les enseignants rappellent que non seulement le contenu de cette feuille de route n’a pas été discuté au niveau de la base syndicale mais, aussi, il s’éloigne totalement de la position des différentes composantes universitaires, position exprimée à chaque fois que les universitaires se sont rencontrés, que ce soit lors des marches ou pendant les réunions qu’ils ont eu depuis le début du hirak.

Par ailleurs, les enseignants condamnent avec fermeté les agissements du coordinateur du conseil national des enseignants du supérieur qui se sont traduits par des prises de position individuelles qu’il associe, habilement, aux enseignants universitaires alors qu’il ne daigne même pas les consulter», précisent les enseignants à Constantine, qui n’ont pas hésité à dénoncer les dépassements, selon leurs dires, du coordinateur du syndicat du supérieur : «Les dépassements du coordinateur ne semblent plus avoir de limite.

Lors du dernier conseil national du CNES qui a eu lieu le samedi 13 juillet à la faculté des sciences politiques, université Alger 3, il est allé jusqu’à interdire l’accès à un de nos représentants, membre à part entière du conseil national et du bureau national au sein duquel il avait occupé aussi le poste de responsable de la communication jusqu’à mai 2017.

Nous ne pouvons admettre ces comportements totalitaires appartenant à un autre âge, qui nous font perdre et notre crédibilité et notre syndicat devenu un outil et un objet que le coordinateur manipule librement à des fins inavouées». Le même coordinateur a organisé, il y a dix jours, soit le 21 juillet à l’université Alger 3, ce qu’il a qualifié de «conférence nationale autour de la feuille de route universitaire pour le dialogue national».

Une autre initiative mise à l’index, non seulement par la communauté à Constantine, mais aussi par celle de Tizi Ouzou, car elle raisonne telle la feuille de route du pouvoir qui vise une «issue dans le cadre de la constitution et l’organisation d’une élection présidentielle transparente et honnête dans les plus brefs délais et les meilleures conditions, outre le rejet de toute proposition appelant à sortir de ce cadre». Une aspiration qui s’inscrit en porte-à-faux avec celle des hirakistes dont les universitaires.

Rendez-vous pour la rentrée

Il n’y a eu ni de 22e ni de 23e marche des étudiants à Constantine. Les concernés se sont contentés de rassemblements faute de nombre conséquents de manifestants en raison de la fin de l’année universitaire. Mais la détermination reste intacte pour ces farouches militants d’un Etat de droit. «Reculer pour mieux sauter», dit l’adage.

Le rendez-vous est pris pour le mois de septembre. Sur le forum des enseignants, ces derniers entretiennent la flamme du hirak grâce au débat et à des échanges pour mieux définir les contours et les perspectives de leur mouvement.

Selon certain membres de la Coordination des universités pour le hirak (CUCH), le combat continue. «Il y aura certainement un répit pour le mois d’août, mais nous reprendrons notre action dès la rentrée prochaine avec davantage d’engagement», est-il soutenu. En attendant, ils continuent de manifester le vendredi pour redonner un nouveau souffle à la marche hebdomadaire.

– Bordj Bou Arréridj : Abdelhak Boubatra nouveau recteur de l’université El Ibrahimi

Le secrétaire général du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a procédé, avant-hier, lundi, à l’installation de Abdelhak Boubatra comme recteur de l’université El Ibrahimi, à El Anasser.

Son prédécesseur a été muté à l’université Sétif 1. Le nouveau recteur était pendant vingt ans professeur de mathématiques et d’informatique à ladite université dont il était vice-recteur chargé de la pédagogie. M. A.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!