Université de Djelfa : création  d’un centre de recherche en agriculture pastorale | El Watan
toggle menu
vendredi, 28 janvier, 2022
  • thumbnail of elwatan10072021



Université de Djelfa : création  d’un centre de recherche en agriculture pastorale

30 décembre 2020 à 10 h 17 min

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Abdelbaki Benziane, a affirmé, lundi à Djelfa, que la création d’un centre de recherche en agriculture pastorale à l’université Ziane Achour, fera d’elle «un pôle d’excellence», en la matière.

Lors d’une visite à cet établissement de l’enseignement supérieur, durant laquelle il a procédé à l’inauguration de structures de recherche, le ministre a souligné que les «avancées scientifiques, pédagogiques et de recherches», constatées, par lui, au niveau de cette université, dont le centre de recherche en agriculture pastorale, inauguré par lui, «augurent de l’existence de compétences et de capacités considérables dans cette wilaya, l’habilitant à devenir un pôle d’excellence en agriculture pastorale», a-t-il assuré.

Ajoutant que ce centre de recherche «peut garantir une compétitivité en matière d’agriculture intelligente et de pointe, par l’exploitation d’outils et de moyens technologiques de haut niveau», a-t- il indiqué.

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a expliqué la création de ce centre de recherche en agriculture pastorale à Djelfa, par la «position stratégique de cette wilaya en tant que zone centrale, entre des régions humides, arides et semi arides», outre «l’importance de sa ressource animale, qui la classe au premier rang national, conjuguée à une vision stratégique fixée précédemment», a-t-il dit.

Il a, aussi, souligné, «le rôle attendu de ce centre dans l’étude de la diversité génétique, l’amélioration des races, l’adaptation des plantes pastorales et l’exploitation de la technologie intelligente dans la modernisation et actualisation des techniques de production végétale, et autres méthodes d’irrigation, parallèlement à la modernisation des méthodes de production de la ressource animale, de manière à couvrir les besoins du marché national en viandes rouges», a-t-il expliqué.


Advertisements


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!