Pr Mourad Korichi. Vice-recteur à l’UKMO : «Mobilisation intensive des laboratoires de recherche scientifiques» | El Watan
toggle menu
lundi, 13 juillet, 2020
  • thumbnail of elwatan13072020




Pr Mourad Korichi. Vice-recteur à l’UKMO : «Mobilisation intensive des laboratoires de recherche scientifiques»

22 avril 2020 à 6 h 58 min

Outre le lancement de la plateforme «Coursera», avec 5000 licences de cours en ligne, dimanche dernier, trois grands axes de recherche au service de la médecine anti Covid-19 sont en cours à l’université de Ouargla (UKMO), à savoir l’usage des TIC pour la gestion de la surveillance dans les zones d’isolement hospitalier, un système d’information géographique SIG et la biosécurité.

Le Pr Mourad Korichi vice-recteur, chargé des relations extérieures, de la coopération, de l’animation et de la communication et des manifestations scientifiques à l’UKMO nous en parle dans cet entretien accordé à El Watan Etudiant :

 

-Tout d’abord, comment évaluez-vous l’impact du bouleversement induit par la pandémie sur l’université de Ouargla ?

Du fait de la cessation des cours et de l’absence d’animation à l’université, de nouveaux chantiers, sans cesse décalés par le quotidien, ont été mis en œuvre, à commencer par l’activation des supports pédagogiques en ligne via les plateformes Moodle et Dokeos avec plus de 2500 contenus pédagogiques. Ainsi, la mise en ligne des cours à distance au profit de ces étudiants, afin de maintenir la continuité des activités pédagogiques via des travaux dirigés, de travaux pratiques et des contenus de support a pris de l’élan et a même été insufflée par certains enseignants qui attendaient l’occasion.

D’autres rejoindront sûrement le mouvement dans les semaines à venir. Nous suivons avec beaucoup d’intérêt l’évolution de la situation sanitaire à travers le monde et dans notre pays évidemment, et l’université s’est totalement mobilisée dans l’effort de soutien psychologique du personnel médical et paramédical via son département dédié, mais aussi dans la vulgarisation de l’information scientifique utile et vérifiée. L’autre chantier concerne bien évidemment la prospective, à savoir le dé-confinement et le retour à la vie universitaires.

-Quels sont les principaux axes de la contribution de l’UKMO à l’effort national contre la pandémie ?

Les initiatives en cours concernent trois volets. D’abord la mise en place d’un groupe de sensibilisation et d’information de la population via une page appelée «Campagne de Prévention du Virus Corona – Université de Kasdi Merbah – Ouargla» sur Facebook. Secundo, un projet dans le domaine de la biosécurité (scénario de catastrophe biologique), à savoir l’instauration d’applications visant les mesures de sécurité appliquées dans le milieu hospitalier afin d’éviter que la manipulation d’agents biologiques pathogènes infectent accidentellement les personnels de santé des hôpitaux de première ligne, leurs familles et la communauté en général et afin d’empêcher la libération accidentelle de ces agents dans l’environnement.

Il y a également un système d’information géographique Covid-19 de la ville de Ouargla pour mieux gérer la progression du risque biologique. Enfin, le Laboratoire d’immunologie de la faculté de médecine a par ailleurs proposé à l’Agence thématique de recherche pour les sciences de la santé (ATRSS) et à la Direction générale de la recherche scientifique et du développement technologique (DGRSDT) d’une part le lancement d’essais cliniques sur l’hydroxychloroquine mais aussi une offre d’options de traitement, soit par l’immunothérapie passive, des agents ciblant le virus, des agents

-Des levées de fonds et d’autres formes de solidarité ont été dégagés, pouvez-vous nous en parler ?

Une première cagnotte de 880 millions de centimes collectée par le corps enseignant sera mise à la disposition de la direction de la santé sous forme d’équipements et de fournitures. Une seconde collecte est actuellement menée par le personnel. Les étudiants de 4e, 5e et 6e années de notre faculté de médecine se sont immédiatement portés volontaires à assurer les gardes au niveau du centre d’appel de la ligne verte 3030 après une formation aux techniques de réception et de gestion de l’appel téléphonique ainsi que la formation à la psychologie de la gestion de crise épidémiologique, ils contribuent à la sensibilisation et l’information.

Ces formations sont organisées par le Centre d’assistance psychologique universitaire de l’université. Il y a également la mise à disposition de l’hôpital Mohamed Boudiaf du matériel pédagogique, notamment les mannequins de simulation pour accompagner la formation continue des médecins et agents de santé.

Par ailleurs, et à l’instar d’autres universités du pays, plus de 300 doses de produits de stérilisation et de désinfection des surfaces ont été livrés au profit du secteur de la santé, de la justice, de la Gendarmerie nationale et à Sonatrach – Division Production Hassi Messaoud.

 

Propos recueillis par  Houria Alioua



S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!