Œuvres universitaires à Constantine : La justice s’intéresse à la gestion d’une cité «U» | El Watan
toggle menu
samedi, 16 novembre, 2019
  • thumbnail of 20191116


Œuvres universitaires à Constantine : La justice s’intéresse à la gestion d’une cité «U»

11 septembre 2019 à 9 h 30 min

Sept personnes âgées entre 44 et 62 ans ont été présentées récemment devant le procureur de la République du tribunal de Constantine, pour détournement de fonds et négligence causant concussion.

L’affaire, selon un communiqué de la sûreté de wilaya parvenu à notre rédaction, remonte au jour où le procureur de la République a ordonné l’ouverture d’une enquête approfondie sur les unités de stockage et de restauration de l’une des cités universitaires pour étudiantes. En se déplaçant sur les lieux, la brigade économique de la police judiciaire a découvert une négligence administrative flagrante et un détournement de fonds, impliquant 7 personnes dont des travailleurs et des cadres de ladite cité.

Dans le même document, aucune précision n’est donnée sur la date du lancement de l’enquête, ni sur la cité universitaire incriminée. Les services de la sûreté se sont contentés d’affirmer qu’un dossier judiciaire a été établi à l’encontre des 7 présumés coupables, avant leur comparution devant le parquet. Mais s’agit-il de la seule cité universitaire concernée par une telle négligence ? Car il est nécessaire de noter qu’à plusieurs reprises, les étudiants avaient tenu des mouvements de protestation pour dénoncer les conditions déplorables de leur résidence.

D’ailleurs, lors de sa visite à l’université les Frères Mentouri Constantine 1, le ministre de tutelle a été abordé par plusieurs étudiants. Ces derniers n’avaient pas manqué de tirer la sonnette d’alarme sur l’état des cités universitaires, qualifié de «catastrophique».

Ils ont affirmé que les lieux sont dépourvus de toutes les commodités et se trouvent dans un état déplorable à tous les niveaux, notamment la restauration et l’hygiène.

A cet effet, le ministre avait promis «un changement radical des services assurés par les directions des œuvres sociales (DOU)». «Nous sommes en train d’établir une évaluation du rendement de chaque direction, afin d’améliorer le service pour l’année universitaire prochaine. Le directeur qui n’a pas donné de satisfactions les années écoulées est appelé à quitter l’établissement», avait-il averti. Quand-est-ce, donc, que cette évaluation sera rendue publique ?


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!