Après la signature d’une convention avec Sonatrach : L’université de Skikda, un pôle d’excellence en pétrochimie | El Watan
toggle menu
vendredi, 07 août, 2020
  • thumbnail of elwatan06082020




Après la signature d’une convention avec Sonatrach : L’université de Skikda, un pôle d’excellence en pétrochimie

23 octobre 2019 à 9 h 55 min

L’université du 20 Août 1955 de Skikda poursuit sa mue en matière de spécialisation en se plaçant déjà comme un pôle d’excellence incontournable de l’enseignement de la pétrochimie au niveau national. Cette tendance répond, en somme, à la réalité du tissu industriel environnant, induit essentiellement par la présence d’un pôle d’hydrocarbures, l’un des plus importants du pays.

Dans la continuité des démarches entamées depuis quelques années, l’université et Sonatrach ont récemment ratifié une convention cadre visant à instaurer une dynamique de partenariat entre les deux parties. Signé en présence de Kamel Brouri, directeur exécutif des ressources humaines de Sonatrach, et Salim Haddad, recteur de l’université de Skikda, la convention tend à «promouvoir les pôles d’excellence au niveau des universités, dans les domaines liés aux métiers de Sonatrach, au renforcement des relations bilatérales dans les domaines techniques, scientifiques et technologiques et l’organisation des cycles de formation de professionnalisation répondant aux exigences de l’évolution des métiers de Sonatrach en vue d’améliorer l’employabilité des futurs diplômés», lit-on dans le compte rendu de la ratification de la convention.

«C’est un accord plus qu’attractif qui permettra à l’université de gagner en visibilité tout en s’incrustant dans son environnement immédiat, et permettra également de promouvoir la marque Sonatrach», dira Salim Haddad. L’accord, et à titre d’exemple, permettra aussi d’intéresser les meilleurs étudiants qui seront sélectionnés pour bénéficier d’un parrainage «par un personnel qualifié de Sonatrach avec la collaboration directe des enseignants de l’université qui auront à suivre les étudiants concernés, tout en instaurant un esprit de challenge relatif à l’emploi directe au sein de l’entreprise Sonatrach», explique M. Haddad. Dans la continuité, la convention fait part dans son compte rendu de la volonté des responsables de l’université et de Sonatrach de «mutualiser les moyens d’essai et laboratoires dont disposent Sonatrach et l’université et l’organisation de colloques, séminaires, portes ouvertes, expositions et forums».

La signature de cette convention est venue, en quelque sorte, peaufiner les démarches déjà entreprises et visant toutes à assurer à l’université une exclusivité nationale en matière d’enseignement en pétrochimie. Il y a quelques semaines seulement, l’université a inauguré l’Institut des sciences technologiques appliquées en industrie pétrochimique (ISTA) qui dispensera déjà sa première licence professionnelle en hygiène et sécurité dans l’industrie pétrolière et gazière, en plus de la programmation de 25 masters professionnels en raffinage et en pétrochimie. «Notre université se verra dotée prochainement d’un centre national d’analyse pétrochimique et de contrôle industriel, dont la bâtiment devant accueillir les équipement est en phase d’achèvement», ajoute M. Haddad, en concluant que toutes ces démarches visent en dernier lieu à rehausser l’université de Skikda «d’une simple filière en pétrochimie à une école supérieure en pétrochimie dans les 3 prochaines années».



S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!