Trois projets de changement de loi approuvés : Le retour au cahier des charges de Bouchouareb imminent ? | El Watan
toggle menu
vendredi, 01 juillet, 2022
  • thumbnail of elwatan10072021

Trois projets de changement de loi approuvés : Le retour au cahier des charges de Bouchouareb imminent ?

21 décembre 2021 à 10 h 02 min

Une circulaire émise par le Premier ministère et signée par Aïmene Benabderrahmane fait état des nouveaux changements qui devraient arriver dans le futur cahier des charges, sans toutefois souligner de date de publication.

Après lecture approfondie de ladite circulaire, il se dégage quelques changements que nous avons soulignés lors de la précédente édition. Ainsi, et selon le document que nous avons obtenu de sources sûres, les changements qui devraient avoir lieu concernent en premier lieu la levée de l’article 4 du cahier des charges stipulant et soulignant l’importance de la mise en place d’un système de quota sur le nombre de véhicules importés. Selon certains opérateurs, il s’agit là d’une décision sage et juste.

L’article soulignant aussi l’importance de limiter les véhicules importés à un maximum de 1600 cc pour les véhicules particuliers à motorisation diesel ou essence devrait également être levé.

Cette décision, que les opérateurs accueillent à bras ouverts, semble satisfaire les professionnels du secteur qui proposeront une gamme plus large et toucheront ainsi toutes les bourses. L’article 3 relatif aux opérateurs pouvant importer des véhicules neufs dans le cadre de la revente en l’état devrait également être lui aussi supprimé au profit du retour de la loi 49/51.

L’ensemble de ces articles ont été abordés lors de notre précédente édition et, à en croire les informations, le Premier ministre a souligné l’importance d’accélérer le rythme afin de soumettre ce projet le plus vite possible au gouvernement. Il semblerait, à en croire le rythme mis en place, que les accords commerciaux, signés entre l’Algérie et l’Union européenne il y a une dizaine de jours, prennent effet rapidement. Aussi, le ministre de l’Industrie, Ahmed Zeghdar, sollicité hier par la presse au niveau de l’hôtel El Aurassi où il a affirmé que l’Algérie doit se diriger vers une industrie effective en remplacement d’une politique d’importation.

Il a souligné également qu’un comité a été mis en place pour élaborer les nouvelles règles pour le secteur de l’automobile et devrait rentrer en action d’ici le premier trimestre, voire le second de l’année prochaine. Cette déclaration vient semer le trouble à un moment où le Président avait ordonné la délivrance des agréments. Jusqu’à présent, aucun de ces documents n’a encore été délivré.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!