Rolls Royce Boat Tail : Le bijou à 23 millions l’unité | El Watan
toggle menu
lundi, 26 septembre, 2022
  • thumbnail of elwatan10072021

Rolls Royce Boat Tail : Le bijou à 23 millions l’unité

01 juin 2021 à 10 h 00 min

Rolls-Royce dévoile la Boat Tail, une création en trois exemplaires, commandée par un richissime client pour la bagatelle de 23 millions d’euros l’unité.

C’est quelques millions de plus qu’une Bugatti, la Voiture Noire. Rolls-Royce annonce en image le grand retour du «coachbuilding», littéralement la carrosserie. Une tradition désormais dépassée, mais il faut rappeler qu’à une certaine époque, Français, Anglais et Italiens étaient les maîtres en matière de carrosserie indépendantes pour d’autres grandes marques. Après la Sweptail, Rolls-Royce dégaine donc une Boat Tail inédite.

Un cabriolet totalement délirant, ode aux vedettes de luxe et autres voiliers de prestige navigant sur les rivieras et les plus beaux lacs européens. Quatre ans de travail auraient été nécessaires pour accoucher de cet engin hors du commun, qui ne laissera probablement personne indifférent. On aimera, ou pas, mais l’entre-deux n’existe pas pour cette Boat Tail. C’est une deux portes, mais avec 60 cm de plus qu’une Dawn ! On ne reconnaît d’ailleurs plus vraiment le cabriolet Rolls à l’arrière, tant les modifications sont lourdes sur ce découvrable de 5,80 m de long.

La partie arrière, semblable à un pont de bateau, s’ouvre en deux avec une cinématique étonnante, laissant notamment entrevoir un coffre avec des couverts et un ensemble pour manger, de la maison Christofle. Trois exemplaires de la Boat Tail ont été produits pour un tarif unitaire de 23 millions d’euros, ce qui en fait la voiture la plus chère au monde. Belle à regarder, cette sculpture sur roues fera tourner les têtes sans forcer tellement la beauté des détails, et le savoir-faire anglais est visible. Les couleurs choisis pour l’intérieur et l’extérieur se marient à merveille et chaque détail est pensé pour rappeler le luxe des yachts amarrés sur les quais de Saint-Tropez, Tulum, Malt.

Elle ne sera presque jamais vue sur les routes du monde tellement elle est rare et les trois exemplaires appartiennent au même propriétaire dont on ne connaît pas l’identité. Cependant, il faut dire que ce gros bébé impose par le luxe, le raffinement et bien évidemment la rareté.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!