Moteurs à trois cylindres : Une horreur de mécanique ! | El Watan
toggle menu
vendredi, 03 décembre, 2021
  • thumbnail of elwatan10072021





Moteurs à trois cylindres : Une horreur de mécanique !

23 novembre 2021 à 10 h 05 min

Elles s’appellent Maruti 800, Suzuki Alto ou Saab 93, ces voitures partageaient toutes les trois, une caractéristique identique : elles étaient propulsées par de petits moteurs à trois cylindres en ligne.

Si cette typologie de moteur n’est que rarement cité comme facteur du succès ou d’insuccès de ces autos, il faut reconnaître qu’elle fut tout sauf répandue à l’époque, à l’exception de pays comme l’Algérie, l’Inde et la Chine, pays où ce type de véhicule a rencontré un succès fou pour des raisons que nous connaissons tous.

A l’inverse, elles étaient rarement homologuées en Europe et dans le continent nord-américain. En effet, délaissée durant de longues décennies par les motoristes, la configuration 3 cylindres n’a que récemment colonisé les compartiments moteurs des automobiles.

Parmi les constructeurs ayant adopté cette technologie, Ford fut réellement le premier à la populariser à grande échelle. Son trois cylindres cubant à 1 litre dénommé ECOBOOST et équipé d’un turbocompresseur sera salué par la presse internationale.

Remportant pendant pas moins de trois années le titre de moteur de l’année, il sera monté à partir de 2012 sur l’ensemble de la gamme européenne. Symbole du mouvement connu sous le nom du Downsizing, il promettait une baisse de la consommation ainsi que d’émission par rapport aux moteurs 4 cylindres atmosphériques qu’il remplaçait.

Depuis, de nombreux concurrents ont emboîté le pas du géant américain. Parmi eux, on citera le défunt groupe PSA qui propose un moteur à trois cylindres d’une cylindrée de 1200 cc. Ce moteur très répandu en Algérie a fait le malheur de milliers d’automobilistes qui dénoncent une mort prématurée du moteur affirmant qu’il ne tiendra pas plus de 70 000 km. Ce moteur est disponible sur 208, 301.

Des modèles qu’un père de famille pouvait s’offrir entre 2011 et 2014 juste avant le grand désastre automobile qui frappa l’Algérie jusqu’à présent. Également, le groupe VAG dispose lui aussi du moteur 1.0l TSI disponible depuis 2014. La suppression d’un cylindre permet aux constructeurs de réaliser des économies importantes. En effet, la course du vilebrequin est plus courte, la culasse perd également en taille et en masse et le bloc moteur est raccourci en raison de la suppression d’un cylindre, de son piston et de sa bielle. En réduisant un cylindre, le constructeur arrive ainsi à réduire la quantité de matière première nécessaire pour la construction d’un moteur complet. Moins de poids, égale une chute de la consommation en carburant, cela en théorie.

Inconvénients

Même si sur le papier les avantages sont bien présents, néanmoins, les inconvénients restent de taille et le premier est l’augmentation de l’amplitude des acyclismes. Comme on peut s’y attendre, la pression à l’intérieur d’un cylindre varie fortement durant chaque phase, à savoir admission, compression, combustion et échappement.

Le couple ainsi que la vitesse de rotation en sortie de vilebrequin subissent donc également des variations périodiques. Ses variations de couple sont à l’origine de phénomènes vibratoires appelés acyclismes. Et les conséquences sont des vibrations transmises au véhicule et ressenties par les occupants. Des bruits de résonance dans l’habitacle. Des bruits émis par les pignons libres à l’intérieur de boîte de vitesse manuelle.

Pour tenter de réduire ces phénomènes, les constructeurs ont introduit des systèmes de réduction des vibrations. On citera le volant moteur Bi-masse. Cependant, les constructeurs comme les consommateurs ont rapidement compris qu’il est source de problèmes. Le coût de fabrication s’est avéré trop élevé et les casses sont devenues plus fréquentes.

On remarque qu’au fonctionnement et à l’inverse des moteurs 4 cylindres, les vitesses linéaires entre le piston 1 et 3 ne sont jamais égales. On parle d’ascyclismes de bout. Un moteur V12 ne générera que peu de vibrations, donc peu d’acyclismes car le nombre de cylindres est très élevé.

De ce fait, le moteur à 3 cylindres causera des vibrations plus importantes qui causeront une casse prématurée de nombreuses pièces, qu’elles soient à l’intérieur du bloc ou à l’extérieur, comme la rupture de la chaîne de distribution ou la casse d’un piston tout bonnement. Les moteurs 3 CL induisent généralement une baisse de la cylindrée. On a donc un rendement accru et des pièces sous pression constante car ce petit moteur doit délivrer parfois plus que ce qu’il ne peut. Les moteurs 3 CL proposent un agrément de conduite moins bon, avec une sonorité plus prononcée.

Ils donnent également l’impression d’étouffer lorsqu’ils sont à pleine charge. En fin de vie, un moteur 3 CL aura l’habitude de consommer plus d’huile car les fortes vibrations auront tout simplement anéanti les segments de pistons. Alors, bonne affaire ou arnaque massive ?


Advertisements


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!