Déferlante asiatique en vue : Les modèles chinois, futures stars du marché algérien ? | El Watan
toggle menu
samedi, 25 septembre, 2021
  • thumbnail of elwatan10072021






Déferlante asiatique en vue : Les modèles chinois, futures stars du marché algérien ?

04 mai 2021 à 10 h 18 min

Si tout se goupille comme prévu avec une certaine dose de miracle, les premiers véhicules devraient arpenter le bitume en septembre.

C’est ce que nous révèle un importateur automobile qui voit les choses sous un angle optimiste, non pas pour la relance du secteur, mais plutôt pour les véhicules qui vont être importés et la technologie qui les animera. Il faut rappeler que le parc automobile est en retard sur le plan technologique et en dégradation continue.

Les motorisations ne répondent plus aux normes anti-pollution et la technologie embarquée est tout simplement obsolète. L’Europe, qui est juste face à nous, répond à des normes en matière de pollution drastiques, à savoir la fameuse norme euro6.

Aujourd’hui, pour préserver l’atmosphère, les véhicules électriques sont de plus en dominants. Les véhicules hybrides rechargeables ont également le vent en poupe. Quant aux véhicules diesels, leur fin est proche, et pour s’accommoder avec les normes mises en place, plusieurs filtres ont été ajoutés, en plus de la VAN EGR, le filtre à particule et le système Adblue.

Toujours chez nos voisins européens, les technologies embarquées sont en parfait adéquation avec leur temps. Actuellement, ce qui était un luxe autre fois est accessible à monsieur tout le monde.

On citera à titre d’exemple la vision tête haute qui se démocratise à grande vitesse. L’éclairage d’ambiance qui donne une atmosphère feutrée dans l’habitacle. Initié par les marques Premium allemande, il est aujourd’hui accessible en milieu de gamme et sur des véhicules de toute taille. Alors, qu’allons-nous avoir comme marque en 2022 ? Qu’elle sera leur impact sur l’Algérien et seront-elles dominantes dans un marché ou le bon deal se limite à Clio 208 et polo ?

La vague asiatique

Dans l’esprit du conducteur algérien, des noms comme Geely, Baic, Chery ou même Mahindra sonnent faux. Préjugé ou vérité ? A une certaine époque, il y avait du vrai, mais maintenant, ces géants ont compris que pour conquérir un marché, il faut être à la hauteur et proposer au consommateur un produit digne des standards européens ou américain.

C’est-à-dire les standards actuels. Geely qui est une importante marque chinoise est devenue, en l’espace de quelques années, un véritable géant de l’industrie automobile et s’est placée au neuvième rang smondial des constructeurs.

Depuis que le géant chinois a racheté le Suédois Volvo, Geely a pris son envol s’inspirant ainsi des lignes, de la technologie et du savoir-faire du géant scandinave pour revoir sa stratégie et devenir une marque sur laquelle il faut compter pour le consommateur et dont les autres constructeurs doivent se méfier.

Geely propose simultanément dans son catalogue plusieurs véhicules urbains passe-partout, cross over de ville, une berline de taille importante très spacieuse et avec des technologies qui raviront à la fois le conducteur et les passagers. La marque propose aussi, dans son catalogue, un véhicule tout-terrain haut de gamme qui tire ces lignes d’un certain XC90 toujours de chez Volvo. Cependant, il est beau !

Chery, quant à lui, devrait revenir en Algérie et c’est sur Facebook que la pub se fait. En effet, avec quelques recherches, on peut se situer et voir ce qui pourrait arriver chez nous. Chery qui est connu en Algérie pour la sympathique QQ, néanmoins, le constructeur chinois a radicalement changé son fusil d’épaule.

Financièrement, le constructeur chinois a investi massivement dans le développement de ces usines en mettant en place des chaînes de montage robotisées a l’instar de Geely. Ces constructeurs ont compris que pour être compétitif et quitter le marché chinois qu’ils dominent depuis plusieurs années maintenant, il faut investir beaucoup, tout en accordant un budget conséquent a la recherche et au développement. Mahindra, le constructeur indien, a déjà fait ses preuves chez nous. C’est indéniable. Le pick-up Scorpio a fait un véritable carton plein.

A la fois polyvalent, puissant et robuste, le Scorpio a détrôné plusieurs modèles sur le marché algérien mais malheureusement, il n’avait pas été importé en grande quantité contrairement au Toyota Hilux. Les quelques marques mentionnées sont toutes visibles sur facebook. Des spots publicitaires vantant la modernité, la fiabilité, la technologie et les équipements battent leur plein. Chery a fait l’apogée du salon de l’automobile de Shanghai soulignant l’avancée du Suv Tigo qui, en 2008, ressemblait trait pour trait au Toyota Rav4, motorisation poussive, boîte de vitesses catastrophique et habitacle aussi dur qu’une charrette en bois. Le Tigo s’est modernisé pour avoir l’allure d’une Kia Sorento très aimé chez nous.

Acheter ou ne pas acheter ?

Les goûts et les couleurs, ça ne se discute pas. Cependant, il faut dire que les quelques marques citées ont fait un bond en avant très important, dépassant même parfois les marques européennes, surtout en matière de batterie pour les véhicules hybrides rechargeables. Qu’ils viennent d’Inde ou de Chine, ces marques ont révolutionné le marché algérien, il y a déjà plusieurs années. Leur retour devrait être une excellente chose pour un marché en manque de nouveauté et avec un besoin de modernisme.

Ces marques devraient aussi proposer des mécaniques très modernes et fiables en adéquation avec le cahier des charges. Des trois cylindres Turbo de 1.3 l à 1.5 l, allant jusqu’à 177 chevaux en essence. Ainsi, le prix de vente devrait être relativement bas, ce qui devrait accorder à ces marques de grandes parts de marché. Prix bas, disponibilité de la pièce ainsi qu’un entretien peut coûteux, une recette gagnante pour des marques qui devraient revenir.

Par ailleurs, avec les équipements qui seront proposés au catalogue et le prix compétitif, ces véhicules devraient faire baisser drastiquement le prix de l’occasion qui tient plus en ce moment de la folie que de la vente de véhicule.

Bon deal ou mauvaise affaire ?

Les équipements ainsi que les modèles en provenance de Chine ou d’Inde sont de très bonne facture. La recharge de téléphone par induction est disponible dans ces modèles, ce qui commence tout juste à se démocratiser chez les marques européennes. Les sièges en cuir et électriques, la vision tête haute, la climatisation bi-zone et les phares à Led sont disponibles aussi et feront rougir le futur propriétaire. Le consommateur algérien est, par ailleurs, friand d’équipements, plus il y en a et mieux c’est. Alors oui il s’agira d’un bon deal. Le conducteur algérien pense aussi à l’après-vente. Ces marques devraient avoir une importante part du gâteau et seront disponibles en grand nombre en raison du prix et de la motorisation qui répond au cahier des charges avec, parfois, un cylindre en moins, comme la Yaris GR avec 3 CL turbo de 265 chevaux.

La revente en occasion devrait être assez facile et les prix ne devraient pas trop décoter les premières années, sauf arrêt brusque du marché comme en ce moment.

Rachid Larbi
Pour communiquer avec nous
[email protected]


Advertisements


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!