Toxicomanie : une urgence sociale | El Watan
toggle menu
jeudi, 01 décembre, 2022
  • thumbnail of elwatan10072021

Toxicomanie : une urgence sociale

25 décembre 2021 à 10 h 00 min

On ne le dira jamais assez : la drogue est en train de décimer des pans entiers de notre jeunesse. Et, pandémie ou pas, le trafic de stupéfiants se porte bien.

Pour ne prendre que les huit premiers mois de l’année 2021, plus de 43 000 kg de résine de cannabis, quelque 498 000 grammes de cocaïne et plus de 3 millions de psychotropes ont été saisis d’après un bilan statistique de l’Office national de lutte contre la drogue et la toxicomanie (voir El Watan de ce jeudi). Le trafic de cocaïne a connu, ces derniers temps, une hausse vertigineuse estimée à plus de 4740% par rapport aux huit premiers mois de l’année 2020, selon la même source qui ajoute que près de 44 000 personnes ont été arrêtées dans des affaires de drogue.

Ces chiffres, basés exclusivement sur les prises effectuées par les services de sécurité, ne sont bien sûr que la partie visible de l’iceberg. Il n’empêche qu’ils donnent la tendance. Et tous les spécialistes alertent sur le rajeunissement effarant des usagers. De plus en plus d’adolescents, en effet, se shootent.

La drogue circule comme des dragées dans les cours d’école et fait un tabac parmi nos potaches. Mais en vérité, le fléau touche toutes les catégories sociales, toutes les catégories d’âge, et bien entendu, les deux sexes. Cela se passe juste en bas de chez vous, sous votre fenêtre, et, si ça se trouve, votre propre enfant est amateur de psychotropes. Avec la précarité, le marché de la «zatla» est inondé de substances pourries.

A bien y regarder, qu’elle soit pure ou mélangée, le résultat est le même, au fond : si ce n’est pas la mort subite par overdose, c’est la mort lente. La mort sociale surtout. Et, comme toujours, l’on se pose pour la énième fois la question : que faire face à ce cancer insidieux ? La répression donne manifestement des résultats, au vu des saisies effectuées et des réseaux de narcotrafiquants neutralisés. Mais la répression ne règle pas tout.

Et pour être honnête, force est de reconnaître qu’un effort colossal a été consenti par l’Etat en matière de lutte antidrogue, avec notamment la création de l’Office national de lutte contre la drogue en 1997, et la mise en place au fil des années d’un important réseau de centres de soins en addictologie et autres centres de cure de désintoxication.

On peut se féliciter aussi de la récente introduction de la méthadone comme traitement de substitution aux opiacés. Malgré cet effort, la bataille est loin d’être gagnée. Cela appelle la conjugaison de plusieurs actions intégrées. A commencer par la prévention, en ciblant en particulier les écoles. Un dispositif d’écoute psychologique s’impose également, en mettant à profit l’immense potentiel des réseaux sociaux et les solutions numériques. Imaginer pourquoi pas, comme cela se fait ailleurs, une application mobile à l’attention des toxicomanes.

L’ampleur du mal oblige à réfléchir en définitive à des réponses adaptées, à même d’épouser la complexité du spectre des addictions. L’idéal est de parvenir à produire une réponse pour chaque catégorie d’usagers, et à chaque stade de l’addiction, même pour les cas les plus «désespérés», en développant une approche de réduction des risques. Dans cette chaîne thérapeutique, il est impératif de renforcer le tissu associatif qui a fait preuve d’une remarquable efficacité, au plus près des quartiers, en le dotant de moyens en termes de ressources humaines, de formation, de logistique…

Et comme nous le disait récemment le docteur Dehane Hassana, présidente de l’Association de lutte contre la toxicomanie et les conduites addictives, basée à Oran, il faut surtout aider les jeunes en situation de dépendance à retrouver une place dans la société moyennant une politique de réinsertion sociale, loin de toute stigmatisation. Bref, quitte à la répéter jusqu’à l’overdose : la toxicomanie devient une urgence sociétale. Sauvons ces jeunes. Vite !


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!