Riposte emblématique | El Watan
toggle menu
lundi, 30 mars, 2020
  • thumbnail of elwatan30032020
  • Tombola Alliance



Riposte emblématique

24 juin 2019 à 10 h 00 min

La mesure d’interdiction de l’emblème amazigh décidée par le chef d’état-major de l’ANP, Gaïd Salah, lors de sa visite d’inspection mardi dernier à Béchar, aura été un nouveau coup d’épée dans l’eau dans la stratégie du pouvoir de domestication et de «pacification», par la répression, du mouvement de contestation populaire.

Non seulement les manifestants ont bravé l’interdit en dépit des menaces et du dispositif de chasse à l’étendard amazigh sur les axes routiers menant vers la capitale et sur le parcours traditionnel de la marche – les mêmes consignes ont été observées à travers tout le pays –, mais bien plus, l’apocalypse que beaucoup redoutaient de cette fatwa sur un sujet aussi sensible, jeté sur la place publique, de surcroît dans un contexte de crise aussi explosif, n’a pas eu lieu.

La sagesse et le sens de l’Etat auraient commandé de la retenue de la part du pouvoir pour ne pas ajouter de l’huile sur le feu et créer de nouveaux abcès de fixation là où il n’y en a pas.

Mal inspiré dans ce nouveau bras de fer engagé contre le mouvement populaire, le pouvoir a, une fois de plus, vérifié à ses dépens, ce vendredi, combien l’armature du hirak forgée par la formidable mobilisation citoyenne était imperméable à toutes les agressions et provocations visant à saborder son unité.

Et pourtant, ce sont ces débats sur l’identité, la religion et d’autres tout aussi sensibles abordés à la hussarde et avec des œillères idéologiques par les gouvernements successifs que les tenants de la voie constitutionnelle n’ont de cesse d’agiter depuis le début de la crise pour mettre en garde contre le danger pour l’unité et la stabilité de la nation de rouvrir ces dossiers, comme le revendiquent les partisans de la Constituante.

Consciemment ou non, le chef d’état-major a lancé la grenade dégoupillée dans la mêlée, au milieu du hirak qui s’en est emparée, en la désamorçant avec un sens élevé de patriotisme, par des appels forts à la fraternité, à l’unité des rangs et contre toute velléité de division et de régionalisme.

Grâce à la maturité politique des citoyens, le pire a été cette fois-ci également évité. Le piège a été déjoué, y compris dans les régions non berbérophones qui n’ont pas manqué également, ce vendredi, de mettre à l’honneur les slogans appelant au rassemblement et à l’unité des Algériens dans leurs diversités culturelles et linguistiques, tout en maintenant le cap sur leurs revendications fondamentales de changement radical du système.

En voulant, dans une nouvelle tentative de reprendre la main, jouer sur des sujets clivants dans la société, des sujets refoulés et cachés sous le tapis par les dirigeants successifs depuis l’indépendance, le pouvoir était loin de se douter que l’interdiction de l’emblème amazigh dans les marches allait agir comme un puissant combustible qui alimentera avec plus de force et de conviction la flamme de la révolution du 22 février pour les semaines à venir.

Se pose alors la question de savoir quel est donc le secret fou de toutes ces initiatives politiques avortées et ces faux pas qu’enchaîne allègrement le pouvoir pour ne pas se rendre à l’évidence qu’il fait fausse route, qu’il se dirige droit dans le mur.

Amateurisme politique ? Faut-il y voir le signe d’un faux consensus dans les sphères de décision sur la solution à la crise qui secoue le pays ?

Il reste cette spéculation qui fait son chemin dans les discussions de salon consistant à voir dans les initiatives infructueuses successives du pouvoir un scénario bien pensé et réfléchi d’une manœuvre de palais visant à pousser vers la porte de sortie le chef d’état-major, en lui faisant endosser la responsabilité personnelle de l’échec validé chaque vendredi par les marches populaires.

S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!