Retraites : Les raisons de s'inquiéter | El Watan
toggle menu
vendredi, 15 novembre, 2019
  • thumbnail of elwatan20191114


Retraites : Les raisons de s’inquiéter

19 octobre 2019 à 9 h 00 min

Les Algériens ont raison de s’inquiéter sur l’avenir de leur système de retraite. Le risque de faillite de la Caisse nationale des retraites (CNR) est réel, si de vraies réformes justes et profondes ne sont pas menées. Un recul des prestations versées aux retraités menace les Algériens à faible revenu du fait de la mauvaise santé financière de la CNR, qui assure le versement des pensions à plus de 3 millions de retraités.

Les cotisations risquent d’augmenter très fortement. Les retraités pourraient aussi perdre des avantages en matière d’âge de départ à la retraite. C’est là le triste bilan des contre-réformes des retraites commises depuis plusieurs décennies. Le gouvernement annonce des assises nationales sur la Sécurité sociale, prévues fin novembre prochain.

Au moment où les syndicats autonomes défendent avec acharnement la retraite à 60 ans, le directeur général de la CNR préconise d’augmenter l’âge de départ à la retraite à 65 ans.

Le directeur de la CNR souhaite également «la réduction du taux de la pension de retraite à 60% du salaire au lieu de 80% actuellement», propose de «doubler le nombre des dernières années de travail dans le calcul de cette pension (10 au lieu de 5 ans)» et préconise «un gel des 2,5% de revalorisation annuelle des pensions de retraite». Mais de telles mesures sont injustes pour les Algériens ayant de petites retraites.

Des experts indépendants soulignent l’urgence de réformer en profondeur le système de retraites pour le rendre performant et efficace économiquement. Le but est de garantir aux Algériens qu’ils auront suffisamment de revenus une fois à la retraite. La réforme doit également, selon les experts, permettre la viabilité du système et son intégrité à long terme.

La faiblesse du système de retraite algérien est de ne pas offrir une pension liée aux revenus avec un montant minimal et maximal, un système de retraite professionnelle obligatoire avec des taux de cotisation qui augmentent avec l’âge, ainsi que des plans de pension volontaires intéressants, offerts par des compagnies d’assurance.

Le système de retraite doit comprendre une pension publique à taux forfaitaire ainsi qu’une pension professionnelle obligatoire basée sur les revenus. Des améliorations devraient aussi être faites, notamment dans la lutte contre la non-déclaration des travailleurs et la sous-déclaration des salaires.

Cela passe nécessairement par l’amélioration du cadre réglementaire dans le secteur privé. Les réformes du système de retraite ne doivent surtout pas léser les Algériens à faible revenu. Aujourd’hui déjà, plus d’un million de retraités vivent sous le seuil de pauvreté et la majorité d’entre eux ont une misérable retraite. Les mesures jusque-là prises par les gouvernements successifs ont aggravé les inégalités pour toutes les personnes dont la carrière n’a pas été un long fleuve tranquille.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!