Avec les tripes ! | El Watan
toggle menu
dimanche, 03 juillet, 2022
  • thumbnail of elwatan10072021

Avec les tripes !

20 décembre 2021 à 10 h 00 min

Des milliers d’Algériens, femmes, hommes, enfants, jeunes, vieux, sont sortis dans toutes les villes du pays pour fêter la consécration des «Fennecs du désert». Des scènes de liesse et de joie que l’on n’a plus revues depuis la dernière Coupe d’Afrique des nations remportée haut la main par les Verts. Exit les règles anti-Covid !

Il faut dire que les Algériens ont vécu des moments intenses avec leur équipe nationale A’ lors de la Coupe arabe FIFA. Notamment durant les confrontations contre l’Egypte, le Maroc et en finale face à la Tunisie. Le tournoi s’est achevé en apothéose avec le sacre de l’Algérie et une cérémonie de clôture féerique qui honore le pays organisateur, le Qatar. Les responsables politiques de cet émirat du Golfe ont certainement voulu donner un avant-goût de ce que sera l’organisation de la Coupe du monde de football qui leur a été confiée pour l’an prochain.

Les Qataris auront à cœur de faire taire les nombreux détracteurs occidentaux qui, en réalité, n’ont pas admis qu’un pays arabe et musulman puisse abriter un tournoi de football aussi prestigieux que la Coupe du monde. Rendez-vous est pris pour novembre 2022 à Doha, avec la participation, espérons-le, de l’équipe nationale de Djamel Belmadi.

La consécration de l’Algérie est le fruit d’un excellent travail entre le tandem Djamel Belmadi et Madjid Bougherra. Les deux coaches travaillant en parfaite harmonie pour consolider les différents compartiments des deux équipes nationales. Des éléments de l’équipe réserve pourraient être d’ailleurs appelés en renfort pour le dernier match de barrage qualificatif à la Coupe du monde au Qatar.

Il est devenu évident aujourd’hui que le football a une grande portée politique et sociale. Il a également des retombées économiques considérables. D’où l’intérêt des pays développés pour cette activité sportive où sont injectés des milliards de dollars en investissements et en formation. En Algérie, le sport-roi, tout comme les autres activités sportives, n’a que très peu bénéficié d’une attention particulière des pouvoirs publics. A telle enseigne que l’on a assisté à l’intrusion de trafiquants de drogue et autres malfrats à la tête de certains clubs de football. Une situation affligeante qui n’a aucunement dérangé le pouvoir en place à l’époque de Abdelaziz Bouteflika.

Il est urgent de revoir ou de repenser totalement le football national, depuis le petit club local jusqu’aux grandes formations professionnelles. Car l’avenir du football ne saurait être porté par les frêles épaules d’un Belmadi ou de tout autre entraîneur national.
Ce dernier a été reçu il y a quelques mois par le président Abdelmadjid Tebboune pour lui apporter son soutien. Mais cela ne suffit pas ! En attendant, on peut compter sur les footballeurs algériens d’ici ou de l’étranger, qui jouent avec leurs tripes.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!