Cherif Mellal. Président de la JS Kabylie : «Zetchi doit démissionner pour le bien de notre football» | El Watan
toggle menu
lundi, 15 août, 2022
  • thumbnail of elwatan10072021

Cherif Mellal. Président de la JS Kabylie : «Zetchi doit démissionner pour le bien de notre football»

27 juillet 2020 à 9 h 20 min

Le président de la JS Kabylie, Chérif Mellal, réclame le départ du président de la Fédération algérienne de football (FAF) qu’il accuse d’avoir failli dans sa mission et ne pas œuvrer dans l’intérêt des clubs.

Commentant en conférence de presse, samedi, les dernières mesures sur le championnat prises par les responsables concernés, Chérif Mellal a critiqué vertement la gestion de Kheireddine Zetchi qui, selon lui, ne joue pas son rôle. «La situation est claire aujourd’hui. Il y a trois semaines, le président de la Ligue de football a fait des réunions avec les responsables des clubs, où des décisions ont été prises et des protocoles d’accord signés et remis par le président de la LFP au bureau fédéral.

Maintenant, si chacun ne sait pas quelle décision prendre, qu’ils assument», a lancé le conférencier. Pour lui, Zetchi est responsable de cette impasse, car «c’est lui qui est à la tête du football national et son premier représentant», juge-t-il. Le président de la JSK poursuivra son réquisitoire en déclarant : «On l’a déjà dit et on le redit aujourd’hui, il n’a pas le courage, ou bien il a failli. Je ne lui réponds pas car ma position est claire. Nous l’avons prise avec tous les présidents de club. Demain (lundi, Ndlr), nous avons une réunion avec quelques présidents de club, à l’issue de laquelle une déclaration commune sera rendue publique. On va rencontrer le président de la Ligue pour trancher définitivement.

Qu’ils arrêtent ce jeu, car il y a un cafouillage entre la Ligue, la FAF et le ministère. A qui profite cette situation ? Le président de la FAF n’arrive pas à prendre des décisions et cela fait 5 mois qu’on est dans la même situation. Le président de la FAF ne vient pas au secours des clubs et ne veut pas sauver le football algérien. Il ne reste plus rien dans notre football, aucune visibilité.

On attend depuis 5 mois, et jusqu’à quand encore ? Regardons vers nos voisins marocains et tunisiens, ils ont pris des décisions fermes et ils sont en train de reprendre la compétition, alors qu’on est toujours dans le statu quo. Nous lui disons qu’il ne lui reste qu’une seule solution, aller vers une AGEx et déposer sa démission. Il y a des hommes qui ont le courage, et qui sont capables de gérer le football national. L’AGEx n’est pas interdite, d’ailleurs le MJS lui a signifié qu’il peut bien la faire pour déposer les bilans moral et financier et démissionner. Qu’il le fasse, c’est son ultime solution. Le président de la FAF doit démissionner pour sauver le football national.»

«LE CLUB EST EN TRAIN DE SE STRUCTURER»

Abordant la situation financière et administrative du club, Chérif Mellal a affirmé que la JSK va bien. «Nous attendons toujours la reprise. Le club est en train de se structurer aussi bien chez les jeunes qu’en seniors. Il y a des joueurs en fin de contrat, mais on ne peut pas discuter avec eux étant donné qu’il n’ y a pas de visibilité quant à la poursuite de la compétition. On ne sait plus quoi faire. Peut-être que le championnat ne va pas reprendre, comment puis-je signer un contrat pour X ou Y ? Concernant le contrat de Jean Yves Chay dont le contrat a expiré, s’il y a reprise, il va nous rendre ses bilans moral et financier.

Il a fait un bon travail à la JSK. Il n’y a pas de vision, rien n’est clair actuellement. C’est pour cela que depuis mon arrivée, on mise beaucoup sur les jeunes et la mise en place d’une stratégie d’avenir. Kamel Abdesslam est toujours avec nous, Mourad Karouf aussi, même s’il est en fin de contrat. On est dans le flou à cause de la crise sanitaire. On ne sait pas ce qui nous attend demain. Qui sait, peut-être que le championnat ne va pas reprendre. Comment faire signer un contrat pour une personne sans savoir s’il y aura reprise ? Pour l’instant, Karouf est avec nous, nous avons de très bonnes relations, c’est un enfant du club. Aujourd’hui à la JSK, il y a projet, travail et objectif, c’est tout (…)», a-t-il souligné.

Chérif Mellal a plaidé, par ailleurs, pour une répartition équitable des sponsors publics. «On n’arrête pas de dénoncer pourquoi il n’y a pas d’égalité entre tous les clubs : Est, Ouest, Nord et Sud. Les pouvoirs publics doivent revoir leur politique. L’ancien système est parti, tout le monde doit être considéré sur le même pied d’égalité, partir sur les mêmes bases et trouver une sortie de crise à notre football.

Il n’y a que 6 ou 7 clubs qui profitent de la manne financière des sociétés nationales, nous devons tous partir à chances égales», a-t-il considéré. S’expliquant sur les objectifs assignés à la création du Comité national de supporters envisagé, le même responsable a expliqué que ce sera un collectif «représentatif à l’échelle nationale qui partagera les mêmes idées que nous, qui sera toujours en contact avec la direction et siègera avec elle.

Nous allons marcher ensemble dans le même sens. C’est l’intérêt de la JSK qui va primer, et ce, afin de tirer le club vers le sommet», résume Chérif Mellal.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!