USM Harrach : Les bilans qui rendent Naftal sceptique | El Watan
toggle menu
lundi, 21 septembre, 2020
  • thumbnail of elwatan07092020





USM Harrach : Les bilans qui rendent Naftal sceptique

13 août 2020 à 9 h 20 min

La direction de l’USM Harrach, sous la conduite de son président contesté, Mohamed Laïb, a entamé depuis plusieurs mois déjà des négociations avec la compagnie nationale spécialisée dans la distribution des produits pétroliers et dérivés, en l’occurrence Naftal, en vue du rachat, par cette dernière, de la majorité des actions de la SSPA du club banlieusard.

Plusieurs mois se sont écoulés depuis l’accord de principe entre les deux parties, sans que pour autant la transaction se concrétise. Le patron de l’USMH s’était pourtant même targué, il y a quelques semaines dans une déclaration en exclusivité à El Watan (Lire El Watan du 15 juillet 2020), qu’un rendez-vous était imminent à la présidence de la République, qui regrouperait le chef de cabinet de la Présidence, le ministre de l’Energie, ainsi que les responsables de Naftal, pour sceller l’accord, et faire de la filiale de Sonatrach le nouveau propriétaire du club. Un retard dans la concrétisation de l’accord Naftal-SSPA/USMH, qui inquiète, et à juste titre, les amoureux du club banlieusard, qui ne comprennent pas la lenteur de l’opération.

Renseignement pris auprès d’une source proche du dossier, il s’avère que la compagnie nationale semble désormais réticente, et risque même de ne pas aller au bout de ses intentions de racheter le club. En cause : les financiers de la compagnie nationale ont formulé de nombreuses réserves sur les bilans financiers des cinq dernières années, que l’actuel président leur a présentés, comme exigé par la direction de Naftal.

Toujours selon nos sources, en sus de ne pas avoir été approuvés par les actionnaires de la SSPA, où aucune assemblée générale (AG) de la SSPA n’avait été convoquée auparavant par Laïb, pour l’approbation de ses bilans financiers, comme du reste affirmé à maintes reprises par bon nombre d’actionnaires, plusieurs tares et irrégularités ont été relevées par les financiers de Naftal, notamment sur certaines dépenses assez conséquentes, sans le moindre justificatif comptable.

C’est dire que cette situation risque de pousser les responsables de Naftal à se rétracter et à abandonner cette transaction qui traîne depuis quelques mois déjà, et s’orienter vers un autre club. Un risque que plusieurs actionnaires avaient prédit, à contrecœur, certes, et en connaissance de cause, eux qui étaient bien au fait de la problématique que susciteraient les bilans de Mohamed Laïb.



S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!