Tizi Ouzou : La marche des supporters de la JSK empêchée par la police | El Watan
toggle menu
lundi, 12 avril, 2021
  • thumbnail of elwatan06042021





Tizi Ouzou : La marche des supporters de la JSK empêchée par la police

17 janvier 2021 à 10 h 15 min

Des  supporters de la JS Kabylie ont tenté de marcher, hier matin, au chef-lieu de la wilaya de Tizi Ouzou  pour demander le départ du président du club de Ligue 1, Cherif  Mellal.

La foule, qui s’était donnée rendez-vous devant le stade du 1er Novembre 1954 à 10h, a été vite dispersée par les forces de l’ordre avant même le début de la manifestation, qui a mobilisé quelques dizaines de fans venus des villages de la wilaya de Tizi Ouzou et des régions limitrophes, comme Béjaïa, Bouira, Boumerdès, Tipasa et Alger.

Les CNS et les éléments de la BMPJ, déployés en grande nombre sur les lieux et le long de la rue Lamali Ahmed jusqu’à la placette de l’ancienne mairie, ont procédé à plusieurs interpellations parmi les protestataires, a-t-on constaté sur place.

Près d’une dizaine de camions cellulaires de la police ont été stationnés sur l’itinéraire habituel des manifestations de rue dans la ville des Genêts, tandis que des barrages filtrants étaient installés au carrefour de la station-service Les Chabane et à Tadmait, où des supporters ont été empêchés de rejoindre le centre-ville de Tizi Ouzou pour prendre part à la manifestation, selon des témoignages. Cette tentative de marche des supporters intervient au moment où le président de la JSK, Cherif Mellal, et des propriétaires d’actions au sein du club se livrent à une passe d’armes par médias interposés.

Le limogeage du coach Youcef Bouzidi, qui avait réussi à redresser la barre, et les mauvais résultats enregistrés depuis son départ ont provoqué la montée au créneau des principaux actionnaires et des supporters reprochant au président de la formation kabyle d’avoir mené tout le monde en bateau. Selon eux, la direction actuelle a failli et le changement est inéluctable pour extirper le club de cette impasse.

S’exprimant sur BRTV, jeudi soir, Cherif Mellal a indiqué qu’il est décidé à mener à bien son projet sportif tout en défendant son bilan depuis sa nomination en février 2017. «Je ne céderai pas la JSK à la rue. S’il y a quelqu’un qui veut prendre les rênes du club qu’il ramène avec lui l’argent nécessaire», a-t-il dit en substance.


Advertisements


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!