Quel est le (grand) mérite d’un arbitre d’élite ? | El Watan
toggle menu
mercredi, 16 octobre, 2019
  • thumbnail of elwatan20191016





Le coin du referee

Quel est le (grand) mérite d’un arbitre d’élite ?

16 décembre 2018 à 8 h 10 min

Qu’il soit un exemple dans la traduction pratique et surtout sincère des vertus, valeurs et bonne moralité léguées par nos vaillants maîtres avec tous ses contours dans sa vie de tous les jours.

En dépit des impondérables, il doit être foncièrement irréprochable. Qu’il soit une véritable locomotive pour tous les arbitres du bas de la pyramide en tirant constamment vers une influence positive.

Lors de ses directions sur le terrain et dans un souci de bonne maîtrise, il doit faire l’effort nécessaire dans le discernement habile et la juste analyse des fautes commises. Indépendamment des erreurs d’appréciation que tous les arbitres du monde commettent, en tentant tout le temps d’en diminuer l’impact négatif, il doit prouver et justifier son statut à chaque sollicitation.

Il doit se mettre en évidence par sa manière filtrée d’interpréter les lois du jeu qui conforte sa compétence. Dans un fonctionnement normal de la structure en charge de l’arbitrage, un arbitre fait son apprentissage dans les divisions inférieures des 1er et 2e étages. Quand il est déclaré apte et versé dans les divisions supérieures, il doit avoir cumulé suffisamment de préparation à faire face à la pression sous toutes ses formes et teneurs.

Il est évident qu’on ne peut pas résumer l’action d’un arbitre sur le terrain par le fait de simplement siffler ou de sanctionner. L’arbitre ne doit pas être réglé en mode siffleur ou une machine à ne prononcer que des sanctions.

C’est un homme conscient de ses responsabilités dans la prise de (bonnes) décisions. Pour cela, il doit se donner et s’accorder tous les moyens pour le faire avec le maximum de précision. Mais ce qui a de tout temps intrigué les observateurs, c’est quand tout le monde voit ce penalty clair comme de l’eau de roche, mais que l’arbitre ne voit pas en dépit de son placement, de son positionnement pour récolter «doutes» et reproches.

Son grand mérite sera de siffler une faute que lui seul a vu sans répétition et que tout le monde «voit» après ladite répétition. Quand il n’accorde pas ce penalty revendiqué par les joueurs ainsi que leurs encadreurs, qu’il est accablé par les présents au stade, mais que les (bonnes) images TV (sans les commentaires des consultants) innocentent.

Pour la deuxième cruciale et décisive partie de la saison, le besoin est urgent en arbitres confiants, sereins, concentrés, fermes et calmes dans la tourmente qui prendront la bonne décision sans dérision, loin de la «raison» de l’arbitrage maison.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!