PAC – CSC : Rebondir à Bologhine | El Watan
toggle menu
jeudi, 18 avril, 2019
  • thumbnail of elwatan20190418

PAC – CSC : Rebondir à Bologhine

12 février 2019 à 11 h 00 min

La contre-performance enregistrée à domicile face à l’AS Aïn M’lila semble  déjà digérée par des Constantinois qui comptent, à la faveur de leur déplacement à Alger pour y affronter le Paradou AC, renouer avec le succès et repartir sur une nouvelle série de victoires.

Abordé lors de la séance d’entraînement, effectuée dimanche à l’annexe du stade Hamlaoui, le coach français du CSC, Denis Lavagne, serein, a déclaré : «Nous nous préparons de manière normale. Ceux qui ont joué essayent de récupérer, alors que les autres ont été soumis à une charge de travail plus importante afin de pouvoir tenir le rythme. Le dernier entraînement à Bologhine sera naturellement plus axé sur l’aspect tactique.» Et d’ajouter concernant l’adversaire du jour : « Ce sera difficile, car le PAC est sur une bonne dynamique.

C’est une équipe de qualité, mais nous le sommes nous aussi, et nous avons des arguments pour les contrer et pouvoir leur faire mal. Nous aborderons ce match avec un gros moral et l’envie de renouer avec la victoire.» En ce qui concerne l’effectif, le retour du défenseur central Zaâlani, ainsi que celui de l’ailier Belkheïr, rétablis de leurs blessures, est fortement pressenti. Sur ce même front de l’ataque, l’incorporation de Belmokhtar, après une longue absence, pourrait également avoir lieu à Bologhine, d’autant plus qu’Abid et Aïchi sont toujours indisponibles, et qu’Arouna est encore loin de sa forme.

Lavagne : «On fera ce que la CAF nous dira de faire»

Interrogé sur la réintégration des Egyptiens d’Al Ismaïly en Ligue des champions, décidée dimanche soir par la commission de recours de la CAF, près de trois semaines après son exclusion, l’entraîneur français a affirmé qu’il s’agissait là de paramètres que le CSC ne maîtrise pas, et qu’ils se contenteront de faire ce que la CAF leur dira de faire , tout en admettant qu’il est bien difficile de jouer quatre matchs avec les quarts de finale de la compétition. De son côté, le manager général Tarek Arama s’est contenté d’affirmer que cette décision ne changeait rien au fait que son équipe sera bien présente au prochain tour. 

Lire aussi

Loading...

Related Post

S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!