Hubert Velud. Entraîneur de la JS Kabylie : «Nous devons renforcer l’équipe pour la phase de poules» | El Watan
toggle menu
samedi, 16 novembre, 2019
  • thumbnail of 20191116


Hubert Velud. Entraîneur de la JS Kabylie : «Nous devons renforcer l’équipe pour la phase de poules»

05 octobre 2019 à 9 h 00 min

L’entraîneur de la JS Kabylie, Hubert Velud, a animé, jeudi au siège du club, une conférence de presse au cours de laquelle il est revenu sur la qualification arrachée en terre guinéenne face au Horoya AC, mais aussi sur la suite du championnat national et le match à huis clos contre l’ES Sétif programmé demain à 17h au stade de Bologhine.

D’emblée, le coach français a fait savoir que le match disputé à Conackry le 29 septembre était très difficile. «Ce qui a été dur, c’est le match en lui-même, parce que ce qu’il y a eu autour n’était pas un grand problème pour nous. L’organisation était bonne, mais la partie était difficile face à un club émergent. Nous avons assez maîtrisé tactiquement la première mi-temps, jusqu’à l’expulsion de Sayoud.

Nous avons eu aussi quelques actions dangereuses dans leur surface. Réduits à dix, nous avons subi beaucoup de pression dans la seconde partie, et eu énormément de difficultés à résister à cette équipe de Horoya qui a fait une bonne 2e mi-temps», a-t-il déclaré.

Et de poursuivre : «Les joueurs se sont accrochés jusqu’au bout ; ils étaient solidaires et ont beaucoup donné moralement et physiquement, c’est pour cela d’ailleurs qu’on s’est qualifiés à la phase de poules. Il est vrai que sur le plan du jeu, on n’a pas fait un grand match, mais au niveau de la compétitivité et de l’état d’esprit du groupe, les joueurs se sont surpassés. Nous avons eu de petits problèmes défensifs surtout en 2e mi-temps. Beaucoup de choses sont à revoir.

Il faut signaler aussi que l’arbitrage a été difficile pour nous ; on s’attendait à tout cela. On n’a pas été surpris par le contexte auquel on s’était déjà préparés. C’est la 2e mi-temps qui me chagrine un peu, car je m’attendais à de meilleures choses sur le plan défensif et à plus de contre-attaques et de maîtrise de jeu.

On était prêts mentalement à affronter toutes les difficultés possibles. Je crois que le match s’est gagné au mental et sur la solidarité du groupe.

On a des choses au niveau tactique à faire mieux, mais on sait qu’on a un groupe très solide mentalement.» Hubert Velud estime qu’évincer Al Merreikh et Horoya après 9 ans d’absence de la compétition est un point positif pour sa troupe. «Bien sûr qu’on a toujours envie d’aller plus loin, mais il faut être raisonnable et réaliste, car on n’est pas favoris dans les poules. Il peut y avoir des surprises aussi. On va tout faire pour passer, je connais bien nos adversaires, leur valeur, la nôtre aussi.

Cela va être difficile, mais des surprises peuvent survenir», a-t-il commenté. S’agissant du match face à l’ESS, comptant pour la 7e journée de la Ligue 1, l’entraîneur de la JSK a souligné que ses joueurs ont bien récupéré de leur déplacement en Guinée.

«L’équipe a besoin de tout le monde, mais j’espère que les joueurs qui seront alignés dimanche (demain, ndlr) seront à la hauteur, car c’est un match très important. Certains sont épuisés et il ne faudrait pas qu’on les blesse. Nous allons essayer de faire tourner l’équipe pour remporter ce match. Nous savons ce que représente l’ESS en Algérie, nous devons nous remobiliser mentalement sur ce match.

Je suis très heureux de retrouver l’Entente qui m’a permis de lancer ma carrière en Afrique. C’est elle qui m’a fait connaître partout et je serai à tout jamais reconnaissant envers cette grande équipe.» En conclusion, l’entraîneur de la JSK a admis qu’il est indispensable de renforcer son équipe en prévision de la suite de la compétition africaine. «Si on veut exister dans la phase de poules, on sera obligés de prendre 2 ou 3 joueurs plus forts que ceux que nous avons.

C’est une évidence pour avoir des chances d’aller plus loin. La saison est encore longue, nous risquons d’avoir des blessés et des suspendus. Une saison à 11 ou à 12 joueurs, ça n’existe pas. Nous pouvons aussi avoir du retard dans la compétition nationale», conclut Hubert Velud. 


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!