Mondial-2022 (Qatar) : Les organisateurs vont supprimer des emplois | El Watan
toggle menu
vendredi, 07 août, 2020
  • thumbnail of elwatan06082020




Mondial-2022 (Qatar) : Les organisateurs vont supprimer des emplois

08 juillet 2020 à 9 h 00 min

Les organisateurs de la Coupe du monde 2022 de football au Qatar ont indiqué lundi qu’ils allaient supprimer un nombre indéterminé d’emplois alors que ce pays réduit ses dépenses sur fond de crise économique due au nouveau coronavirus.

La déclaration des organisateurs vient confirmer ce que plusieurs sources avaient auparavant indiqué au sujet de la suppression d’emplois dans ce domaine. L’organisme gouvernemental chargé du tournoi, connu sous le nom de Comité suprême, emploie directement 550 personnes, dont des expatriés, mais supervise aussi le travail de dizaines de milliers d’entrepreneurs. «Le Comité suprême a récemment entrepris un processus interne pour évaluer les effectifs actuels et a engagé un exercice de gestion budgétaire et d’efficacité opérationnelle», a-t-il indiqué dans une déclaration lundi. «Nous avons pris la décision de supprimer un certain nombre de postes superflus. Tous les salaires et les indemnités de fin de service seront versés à ceux qui partent», a-t-elle ajouté.

Les organisateurs n’ont pas dit combien de postes seraient supprimés ni l’échelle des économies prévues. Malgré l’impact de la maladie de Covid-19 sur les travaux qui ont été ralentis en raison de la distanciation physique, les responsables insistent sur le fait que 85% de toutes les infrastructures du tournoi ont été terminées. Ils ont par ailleurs fait état plus de 1100 cas de contamination parmi les travailleurs des projets du tournoi et au moins un décès. Lundi, le Qatar a passé le cap des 100 000 cas d’infection, avec l’un des taux par habitant les plus élevés au monde.

Les villes candidates pour le Mondial 2026 se mettent au travail

Les villes américaines candidates pour accueillir des matches de la Coupe du monde de football 2026 vont commencer à travailler ensemble lors d’une vidéo conférence, prévue mardi : il y a 17 candidates pour 10 places seulement.

Cette première réunion de travail, prévue à l’origine en mars à Dallas, a été retardée par le coronavirus, mais aucune date limite n’a encore été fixée pour la sélection des villes américaines. Ce Mondial-2026 sera réparti entre les Etats-Unis, le Canada et le Mexique.
Les 17 villes candidates américaines sont Atlanta, Miami, Nashville, Orlando, Houston, Dallas, Kansas City, Boston, Baltimore, New York/New Jersey, Cincinnati, Denver, Seattle, Philadelphie, Washington, San Francisco et Los Angeles. Chicago, qui avait accueilli le match d’ouverture du Mondial-94, n’a pas réussi à passer la première phase. Dans les deux autres pays organisateurs, Montréal, Toronto et Edmonton semblent tenir la corde au Canada, tout comme Mexico City, Guadalajara et Monterrey au Mexique.

Les responsables de la FIFA n’ont pas donné de programme pour le moment. Ils espèrent commencer à visiter les stades et les sites avant la fin de l’année 2020, sauf si le nouveau coronavirus leur complique les choses.
La FIFA prendra les décisions finales, y compris le choix d’un stade d’au moins 80 000 places pour la finale, en s’appuyant sur les conseils de la Fédération américaine (US Soccer).



S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!