Man U renoue avec la victoire | El Watan
toggle menu
mercredi, 20 mars, 2019
  • thumbnail of elwatan20190320

Jesse Lingard et Anthony Martial ont permis à Manchester United de renouer avec le succès sur le terrain d’Everton (2-0), hier, lors de la 22e journée de Premier League, se donnant provisoirement un peu d’air à la deuxième place du classement après trois matches nuls d’affilée.

Man U renoue avec la victoire

03 janvier 2018 à 12 h 00 min

Avec 47 points, les Mancuniens reprennent deux longueurs d’avance sur Chelsea (3e), qui fait face aujourd’hui à Arsenal à l’Emirates Stadium, et trois sur Liverpool (4e), qui a tremblé mais gagné à Burnley (2-1). Le leader Manchester City aura lui un match abordable contre Watford aujourd’hui, pour reprendre sa marche en avant après son match nul concédé à Crystal Palace (0-0) pour le réveillon.

Martial et Lingard saisissent leur chance José Mourinho n’a plus d’attaquant de pointe, mais tant pis! Sans Romelu Lukaku, blessé à la tête et absent probablement «une semaine», selon le technicien portugais, ni Zlatan Ibrahimovic, qui sera hors des terrains pour un mois, c’est Anthony Martial et Jesse Lingard qui font le travail.

Les deux Red Devils ont bien saisi leur chance, le Français en pointe, l’Anglais en soutien. Tous deux ont marqué deux jolis buts, presque similaires, de deux frappes enroulées dans la lucarne. Sur chacune des actions, la passe décisive est venue du même homme : Paul Pogba.

Le capitaine mancunien a été étincelant au milieu, laissant dans l’ombre le capitaine adverse, Wayne Rooney, qui a raté ses retrouvailles avec son ancien club et est sorti à l’heure de jeu. Mourinho, qui s’est récemment plaint du calendrier resserré de son club par rapport au leader citizen, peut souffler : il ne lui reste qu’un duel contre Derby County en coupe vendredi, avant de pouvoir s’octroyer dix jours de pause d’ici au prochain match de Premier League.

Liverpool s’est bien rattrapé

Les Reds auraient pu faire une très mauvaise opération comptable sans le but providentiel du premier Estonien à marquer dans l’histoire de la Premier League, Ragnar Klavan, à la 94’. D’une tête à bout portant, le défenseur de Liverpool a offert aux siens une victoire précieuse sur le terrain de Burnley, l’une des surprises du début de saison placée 7e au classement.

Les Clarets ont d’ailleurs été loin de démériter à Turf Moor, et ont cru jusqu’au bout qu’ils allaient accrocher le nul après l’égalisation de Johann Gudmundsson à la 87’. Mais la fougue des joueurs de Jürgen Klopp, pourtant amputés de deux de leurs principaux éléments offensifs, Mohamed Salah et Philippe Coutinho, a fait la différence sur le dernier coup de pied arrêté du match. «(Burnley) est l’un des endroits les plus durs où jouer toute la saison. Est-ce qu’on méritait de gagner ? Je m’en fiche. Nous avons les trois points», a lancé le technicien allemand, dont l’équipe est invaincue en championnat depuis 13 rencontres.

Leicester se reprend, Hughes se défend

Leicester n’est pas loin du compte. Les Foxes ont renoué avec la victoire après deux défaites en infligeant un 3-0 au promu Huddersfield pour s’accrocher à la 8e place (30 points). Stoke, lui, en est loin. Battu chez lui par Newcastle (1-0), l’équipe de Mark Hugues n’a plus que deux points d’avance sur la zone rouge.

Mais le manager gallois tient à son poste, malgré le mécontentement grandissant des fans. «Qui d’autre va s’occuper du travail? En termes de connaissance du groupe et du progrès accompli depuis mon arrivée, je suis la meilleure personne pour réaliser cette mission», a assuré Hugues en conférence de presse.

 

Lire aussi

Loading...
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!