Le futur changement obéira-t-il au protocole du «moulin à paroles» ? | El Watan
toggle menu
vendredi, 24 mai, 2019
  • thumbnail of 20190524

Le coin du referee

Le futur changement obéira-t-il au protocole du «moulin à paroles» ?

21 avril 2019 à 8 h 38 min

Comme à chaque fois, et dans le dessein de vouloir absorber la colère de la grande famille de l’arbitrage et également de vouloir étouffer, ou du moins atténuer la polémique née de leurs basses pratiques, le lancement de ballons de sonde devient cyclique par leurs relais médiatiques.

Car nos dirigeants du football, à tous les niveaux, passent pour être des professionnels «coutumiers de fait» à l’orée de chaque fin de saison. De peur qu’ils soient rattrapés par leur mauvaise prise en charge du giron de l’arbitrage lors des assemblées et seront donc dérangés par l’action d’être sérieusement interrogés, alors ils promettent de tout changer.

Dans ce cas précis, ils n’hésitent pas à prendre des raccourcis pour s’éviter tout genre de souci. Et comme il y a eu énormément de bavures ayant provoqué de graves tournures, ils essayent par leurs «tribunes» et autres «réseaux» fort connus de tous de faire croire d’aller aux choses essentielles et fondamentales mais à petite allure afin d’emmener ceux qui les attendent au tournant sur le terrain de l’usure. Sont-ils eux-mêmes disposés et prêts au changement ? Mais cette fois, les choses ne seront plus comme dans un passé récent.

Car, à l’instar de toute la société, on mise sur un changement positif par une prise de conscience de la famille du football et toute sa communauté. Même si la gérontocratie dans le monde du football a encore de beaux jours devant elle, le changement radical ne peut être réalisé qu’avec le concours de tous les membres de la famille arbitrale. Il faut convenir qu’il y a beaucoup de mauvais réflexes qui sont devenus avec le temps pérennes et qui doivent disparaître définitivement de la scène.

La gestion à distance, la mentalité de tutelle et par procuration, l’esprit servile de certains chargés de mission, la tentation de vouloir satisfaire et être «ami» de tout le monde, l’interférence et l’injonction qui tombent d’en haut lors des désignations et les veilles de préparation des listes des arbitres aux différents examens de passage de grades, et enfin l’exclusion et la marginalisation ont beaucoup nui en discréditant l’arbitrage et tout son inhérent paysage.

En conclusion, avant de vouloir changer son environnement, il faut d’abord avoir de la volonté et la disposition à changer soi-même. «La porte du changement ne peut s’ouvrir que de l’intérieur, chacun en détient la clé» (Jacques Salomé).

Lire aussi

Loading...

Related Post

S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!