Italie : L’Atalanta, c’est du solide ! | El Watan
toggle menu
vendredi, 07 août, 2020
  • thumbnail of elwatan06082020




Italie : L’Atalanta, c’est du solide !

13 juillet 2020 à 9 h 01 min

Le Paris SG est prévenu. Par moments impressionnante et jamais intimidée, l’Atalanta Bergame est allée chercher un match nul 2-2 samedi lors de la 32e journée sur le terrain de la Juventus, sauvée seulement par deux penalties de Cristiano Ronaldo.

Bon ou mauvais tirage pour le PSG ? Il est en tout cas sans doute un peu plus facile désormais de se faire une idée de la valeur du futur adversaire des Parisiens en quarts de finale de la Ligue des champions.

Un indice est venu à la 20e minute du match, quand a été affiché le taux de possession : sur le terrain de la Juventus, l’Atalanta avait eu la balle plus de 70% du temps ! Après cinq minutes difficiles, les Bergamasques ont en fait littéralement asphyxié la Juventus et ont logiquement pris l’avantage par Zapata (16’). Sur le coup, la «Dea» a étalé les deux faces de son potentiel offensif : le génie de son capitaine «Papu» Gomez, qui a éliminé De Ligt d’une feinte puis d’une passe de l’extérieur, puis la puissance de Zapata, qui a laissé Bentancur à terre.

La Juve alors souffrait vraiment. Elle est revenue dans le match après la pause, sur un premier penalty de Ronaldo, accordé après une main de De Roon (1-1; 55’). Pendant 20 minutes, l’Atalanta a cherché son souffle. Elle l’a retrouvé avec les entrées de Muriel et Malinovskiy, auteur du but du 2-1 d’une superbe frappe sèche du droit (81’). L’équipe de Gian Piero Gasperini semblait alors lancée vers une sixième victoire d’affilée et vers la deuxième place du classement. Mais la Juventus a été sauvée d’une deuxième défaite consécutive par une autre main, celle de Muriel. Ronaldo a tiré fort dans le petit filet et les Turinois ont sauvé un point (2-2, 90’).

LA ROMA TRANQUILLEMENT

Il vaut cher, car la Lazio Rome (2e) de son côté s’est inclinée contre Sassuolo (2-1). A six journées de la fin, les Turinois ont 8 points d’avance sur la Lazio et 9 sur l’Atalanta. L’Inter Milan (4e) reviendra à hauteur de la Lazio en cas de succès face au Torino aujourd’hui.
La Lazio en tous cas traverse une période noire avec trois défaites en trois matches. Cette horrible série face à l’AC Milan, Lecce et Sassuolo a très probablement mis fin à ses espoirs de scudetto. Inzaghi va devoir trouver des solutions, mais les derniers matches de son équipe sont inquiétants.

La Lazio est fatiguée, ses leaders (Immobile, Milinkovic-Savic, Acerbi) sont en souffrance et ne pèsent pas, et le banc de touche n’apporte aucune aide. «Malheureusement, ça n’est pas la Lazio d’avant le confinement et ça se voit. On donne tout, mais ça ne suffit pas», a regretté l’entraîneur italien. «On a peut-être trop parlé de nous ces derniers temps. Aujourd’hui, parler de Scudetto est hasardeux. On doit y croire jusqu’au bout mais on est dans un moment délicat», a-t-il ajouté, regrettant de devoir «mettre toujours les mêmes neuf ou dix joueurs sur le terrain».

Dans l’autre match du jour, l’AS Rome (5e) a de son côté logiquement été battre Brescia (3-0). Ce succès est important pour les Giallorossi, puisque leurs deux concurrents pour la 5e place, Naples (6e) et l’AC Milan (7e) se sont affrontés dimanche au stade San Paolo.



S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!