L’Algérie rate les JO-2020 de Tokyo | El Watan
toggle menu
vendredi, 27 novembre, 2020
  • thumbnail of elw_17102020





Clôture de la 14e édition du Chan de tir sportif

L’Algérie rate les JO-2020 de Tokyo

27 novembre 2019 à 9 h 06 min

L’Afrique participera avec 14 athlètes aux JO-2020 de Tokyo. Les compétitions de la 14e édition du Championnat d’Afrique des nations de tir sportif ont déterminé les lauréats.

L’Algérie, qui a organisé la compétition du 17 au 25 novembre au stand de tir de Chenoua (Tipasa), a tablé sur un quota de  deux places. Un pronostic non atteint.

La crise interne au sein de la Fédération algérienne du tir sportif (FATS) et une très mauvaise prise en charge dans la préparation des athlètes sont à l’origine de cette débâcle de nos tireurs, femmes et hommes. «Je suis à la tête de cette fédération depuis 5 mois», nous a déclaré le président de la FATS avant l’entame du championnat, alors que les JO se préparent durant quatre années. «L’organisation de ce Championnat d’Afrique est un challenge pour moi, néanmoins nous comptons décrocher 2 places sur les 14», a-t-il ajouté.

Ghislaine Briez, membre du comité des juges à l’ISSF (International Shooting Sport Federation), très occupée, veillait au grain. Le Russe Vladimir Lisin, élu président de l’ISSF le 30 novembre 2018 au siège de l’institution à Munich (Allemagne), avait assisté aux finales inscrites lors de la dernière journée, aux côtés de quelques diplomates étrangers (Sénégal, Russie, Maroc, Tunisie) et du représentant du département ministériel de Raouf Bernaoui.

Le wali de Tipasa avait effectué un furtif détour sans assister à la cérémonie de clôture et des remises de médailles.

L’ultime finale du tournoi, le skeet men, a été palpitante et a tenu en haleine l’assistance nombreuse en raison du suspense. Il aura fallu plusieurs minutes de tir pour déterminer le vainqueur entre deux magnifiques athlètes égyptiens. La participation aux JO de Tokyo de Hamdi Mostafa a été méritée, son «adversaire et équipier» Martayan Sarkis n’a pas démérité, mais il s’est incliné de justesse.

L’Egypte participera avec 9 athlètes, la Tunisie a réussi à décrocher trois places, une place pour le Maroc et enfin la 14e place est revenue à l’Afrique du Sud. Les pays qui ont décroché une participation aux JO de Tokyo bénéficieront d’une aide de l’ISSF.

Le président de l’ISSF a répondu aux questions d’El Watan : «Le stand de tir de Tipasa est un petit complexe, mais il est bon et nécessite d’autres aménagements, il faut encore travailler pour l’organisation, dans chaque compétition.»

«Dans ce championnat d’Afrique, hélas, il n’y a pas beaucoup de compétiteurs. Néanmoins, j’ai remarqué lors de ma deuxième visite en Algérie, que des efforts ont été fournis», a-t-il ajouté, tout en précisant que «le niveau des tireurs africains n’a pas encore atteint le niveau mondial».

Advertisements


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!