La valse des entraineurs continue à la JS Kabylie : 40 coachs en... 20 ans | El Watan
toggle menu
mardi, 25 février, 2020
  • thumbnail of elwatan25022020
  • Stream système



La valse des entraineurs continue à la JS Kabylie : 40 coachs en… 20 ans

19 janvier 2020 à 9 h 16 min

Sur la sellette depuis quelques semaines déjà en raison du rendement médiocre de son équipe sur les plans national et continental, l’entraîneur de la JS Kabylie, Hubert Velud, a été éjecté de son poste par la direction du club kabyle qui lui reproche d’avoir failli dans sa mission.

Il a été démis de ses fonctions à l’issue d’une réunion tenue vendredi en fin de journée, en présence du concerné, de ses adjoints et des dirigeants de la JSK. «Le coach Hubert Velud n’est plus l’entraîneur de la JS Kabylie. Consécutivement à une réunion organisée entre les dirigeants du club et Hubert Velud, il a été décidé de mettre fin de manière amiable à la collaboration entre la JSK et son entraîneur principal.

Jean-Yves Chay, accompagné de Mourad Karouf, assurera l’intérim à la tête du staff technique des Jaune et Vert. Samir Djouder et Omar Hamenad conservent leurs postes», a annoncé par communiqué la direction de la JS Kabylie.

Cherif Mellal, qui n’a pas digéré la dernière défaite de son équipe face à l’USM Alger pour le compte de la mise à jour du calendrier du 12e round du championnat, a convoqué cette réunion pour lui signifier que son départ était inéluctable conséquemment à la série de contre-performances enregistrées en championnat national, en coupe d’Algérie et en Ligue des champions d’Afrique.

Eliminé de l’épreuve populaire par l’AS Aïn M’lila dès les 32es de finale, le onze fragile du désormais ex-coach Hubert Velud a raté lamentablement son entrée en lice dans la phase des groupes de la Coupe de la C1, après un parcours décevant qui lui a valu une peu reluisante troisième place du podium avec quatre points glanés en 4 matchs. La défaite au stade Omar Hamadi de Bologhine (0-1) aura été le revers de trop pour la direction de la JSK, qui tablait sur un baroud d’honneur en championnat pour sauver une saison chaotique.

Hubert Velud, engagé en juin dernier pour un contrat de 3 ans en remplacement de son compatriote Franck Dumas, n’a pas réussi, malgré ses promesses en début de saison, à relancer une machine fortement grippée suscitant l’ire des inconditionnels fans des Jaune et Vert. «La JSK est un club qui est en progrès et qui veut reconstruire son histoire, et ma mission justement ce sera celle de concrétiser cet objectif en hissant le club à un autre palier», avait lancé le successeur de Dumas à son arrivée à Tizi Ouzou.

Hubert Velud, qui a eu à travailler déjà en Algérie avant de prendre en main le TP Mazembé et l’ES du Sahel, était le 40e entraîneur de la JSK depuis l’année 2000.

Les Lions du Djurdjura, qui étaient un exemple en matière de stabilité sous l’ère du tandem Khalef-Zywotko (11 ans), assistent depuis à une valse de coachs inégalée, dont 4 entraîneurs en 2014. Un triste record en termes de coaching, de gestion et de résultats, après des années au firmament.

La JSK, qui fait partie du cercle fermé des clubs n’ayant jamais connu la relégation en deuxième division au monde, depuis son accession dans l’élite (1969), et la plus titrée en Algérie est condamnée depuis quelques saisons à jouer et à… fêter sa survie parmi l’élite, évitant à chaque fois in extremis la relégation.



S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!