Italie : Juventus-Naples, un choc dans l’ombre de la Covid-19 | El Watan
toggle menu
mercredi, 28 septembre, 2022
  • thumbnail of elwatan10072021

Italie : Juventus-Naples, un choc dans l’ombre de la Covid-19

04 octobre 2020 à 10 h 00 min

Naples en opération reconquête défie ce soir à Turin une Juventus en «construction», dans le choc de la 3e journée sur lequel plane l’ombre du coronavirus qui a rattrapé cette semaine le football italien.

Le milieu polonais de Naples Piotr Zielinski a été testé positif à la Covid-19 cette semaine. Quelques jours seulement après la victoire étincelante contre le Genoa (6-0), club dans lequel s’est déclaré un foyer de contamination avec 19 cas positifs annoncés depuis la fin de semaine dernière, dont 14 joueurs. Depuis l’annonce venue du Genoa, lundi, au lendemain du déplacement à Naples, l’équipe méridionale est sous surveillance renforcée. Joueurs comme staff ont été soumis à des tests réguliers. Les premiers, mardi, avaient été négatifs. Mais la nouvelle série organisée jeudi, et dont les résultats ont été communiqués vendredi, a révélé la positivité de Zielinski et d’un membre du staff. Un troisième dépistage était programmé hier. La crainte est double en cas de nouveaux positifs : jouer le match affaibli en perdant encore d’autres titulaires, dans un match opposant deux candidats aux premières places, mais aussi éventuellement emmener à Turin des joueurs qui seraient déjà contagieux, sans être positifs.

UN TEST POUR OSIMHEN

Le nouveau cadre adopté jeudi par la Ligue italienne ne permet pas d’envisager un report à ce stade. Elle a en effet endossé les règles de l’UEFA prévoyant qu’un match peut avoir lieu à partir du moment où une équipe dispose de 13 joueurs sains, y compris un gardien. Une dérogation est prévue : si un club abrite un foyer actif de Covid-19 avec plus de dix nouveaux cas positifs en une semaine, il pourra solliciter un report, mais seulement une fois dans la saison. Ce qui était le cas du Genoa, dont le match prévu hier contre le Torino a été reporté, mais pas celui de Naples.

Préparé dans cette étrange atmosphère, ce choc revêt un enjeu majeur pour les Napolitains, qui veulent tester chez le champion en titre leurs ambitions de reconquête après une saison mitigée. Il constitue aussi un premier vrai test de football italien pour le Nigérian Victor Osimhen, nouveau venu en Serie A, face aux défenseurs les plus expérimentés de la Péninsule, les Turinois Leonardo Bonucci et Giorgio Chiellini. L’ex-Lillois de 21 ans suscite depuis son arrivée en Italie une grosse attente, à la hauteur des près de 80 millions d’euros déboursés par le Napoli.

MORATA SUR LE BANC ?

La Juventus, avec son nouvel entraîneur Andrea Pirlo et son effectif largement renouvelé, tentera elle de donner du sens à la «construction» en cours. Aux promesses initiales face à la Sampdoria (3-0) a en effet succédé une prestation en demi-teinte à Rome (2-2), sauvée par un doublé de Cristiano Ronaldo. Alvaro Morata, discret en pointe face à la Roma pour ses débuts, pourrait rester sur le banc au coup d’envoi. Pirlo, sans Adrien Rabiot, suspendu, compte sur ses deux hommes en forme, Ronaldo et la pépite suédoise Dejan Kulusevski. Il espère aussi retrouver Paulo Dybala, qui n’a pas encore joué en raison d’une reprise plus tardive. 


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!