toggle menu
vendredi, 14 décembre, 2018
  • thumbnail of elwatan09072018

Ils ont dit

13 octobre 2018 à 0 h 49 min

-M’bolhi : Il n’a pas été trop sollicité et les deux trois fois où il l’a été il s’en est bien sorti grâce à son placement, sa vista et son calme olympien. Il s’est distingué à la 54’ en s’interposant de fort belle manière sur un heading bien placé de Djinka.

-Attal : Il a réalisé un bon match. Présent défensivement, il a gagné beaucoup de duels contre l’attaquant adverse le plus remuant (Dossu) et, comme à son habitude, il a beaucoup contre-attaqué lorsque l’espace droit était libéré. Il monte, il monte…

-Farès : La grosse satisfaction de la soirée. A l’instar de Attal, il s’est bien défendu sur son côté et s’est souvent porté devant sur son couloir. Défensivement, il a été sans reproche. Un joueur d’avenir sur lequel le sélectionneur peut compter, même si le titulaire du poste a pour nom Ghoulam.

-Bensebaïni : Il s’affirme de match en match. Hier, il a ouvert la voie du succès à la réception d’un centre sur corner de Mahrez. Le jeune Ramy évolue avec le même bonheur sur le côté ou dans l’axe de la défense. Sa polyvalence est un grand atout pour lui et le sélectionneur. Il n’a pas fini de surprendre.

-Tahrat : Il a été sobre et très complémentaire de Bensebaïni. Son positionnement et ses relances propres font de lui un élément sur lequel Djamel Belmadi peut compter malgré la rude concurrence qui existe à ce poste.

-Taïder : Il a été trop discret. Il a traversé le match sans éclat. Son apport dans le jeu n’était pas évident. Sa performance d’hier soir ne plaide pas en sa faveur. Les candidats au poste sont nombreux. Il devrait rapidement se ressaisir s’il veut garder sa place en sélection.

– Bentaleb : Lui aussi n’a pas eu le rayonnement attendu et auquel ses qualités le prédisposent pour être un vrai cadre de l’équipe. Son influence dans le jeu des Verts est de moins en moins évidente comparativement à ses premières apparitions sous le maillot vert.

-Mahrez : Le Mahrez des Verts et celui de Manchester City n’est pas le même. Devant le Bénin, il n’a pas été décisif, même s’il a délivré le corner qui a débouché sur l’ouverture du score. Un joueur au potentiel énorme mais qui n’arrive pas à le confirmer sous le maillot des Verts. Hier, il a été plus combatif que d’habitude, mais sans plus.
-Benzia : La grande satisfaction. Sa technique, son toucher de balle laissent filtrer un talent qui peut apporter beaucoup à l’équipe nationale. Mis en confiance par Belmadi, Yacine Benzia peut aller loin et entraîner avec lui les Verts.

-Bounedjah : Auteur d’un but et d’un match sobre et sérieux, il a confirmé ses talents de buteur et se pose comme sérieux concurrent de Slimani pour le poste d’avant-centre. Hier, il a encore marqué des points.

-Brahimi : Il n’a pas réalisé un grand match, malgré toute la force et la volonté employées pour peser sur la défense adverse. Il a touché moins de ballons que lors de ses dernières sorties et semble avoir été un peu gêné par la redistribution des cartes effectuée par le sélectionneur.

-Feghouli : Il a joué un petit quart d’heure et donné une balle de but. Ce n’est pas rien pour un joueur qui espérait plus de temps de jeu et de présence sur le terrain.

-Ghezzal et Belfodil ont peu joué pour être jugés et notés.

Lire aussi

Loading...
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!