Hamid Bernaoui : Une étoile s’est éteinte | El Watan
toggle menu
lundi, 15 août, 2022
  • thumbnail of elwatan10072021

Hamid Bernaoui : Une étoile s’est éteinte

09 mai 2020 à 9 h 28 min

Hamid Bernaoui, l’ancien joueur de l’USM Alger, s’est éteint, mercredi, à Alger, à l’âge de 83 ans. L’histoire du défunt est intimement liée à son club dont il a porté les couleurs avant et après l’indépendance. Hamid Bernaoui et l’USMA sont nés la même année (1937).

Son ami Hamid Benkanoun, lui aussi usmiste pure souche, se souvient des premiers pas de footballeur de Bernaoui : «Il a rejoint l’USMA vers les années 1948-1949 alors qu’il avait 11 ans. Ensuite, il a joué en cadets et a été titularisé à plusieurs reprises en seniors à l’instar de feu Rebih  »Krimo » et moi-même.» Par la suite, il a effectué un court passage à l’ASSE (Saint-Eugene) où il a joué aux côtés des regrettés Abderrahmane Meziani, Djamel El Okbi, Lakhdar Guitoun et Hocine Bouchache.

Il a été ensuite arrêté par l’armée française et incarcéré à la prison de Khemisti (ex-Tifachoun) dans la wilaya de Tipasa. A l’indépendance, avec les trois premiers cités, ils se retrouvèrent à l’USM Alger après un passage éclair par le Stade Algérien. L’enfant de l’ex-rue Klebert est donc retourné au bercail et n’a plus quitté son club de cœur jusqu’à la fin de sa carrière. Avec Abderrahmane Meziani, il a formé un duo d’attaquants redoutable.

Les anciens Usmistes se souviennent encore du but qu’il a inscrit de la main à Abderrahmane Ibrir, légendaire gardien de but de la glorieuse équipe du FLN, lors d’un match de coupe d’Algérie USMA-OMSE, saison 1965-1966. Sur une balle aérienne qu’il disputait au gardien Boubekeur, l’attaquant usmiste s’aida de la main pour marquer le but à la manière de l’argentin Diego Maradona. Furieux, Boubekeur réclama l’annulation du but. L’arbitre le valida. Le gardien de l’OMSE continua à réclamer, encouragé Hamid Bernaoui qui lui souffla :

«Bob tu as raison, j’ai marqué avec la main». Boubekeur demanda à l’arbitre d’interroger Bernaoui. «Bernaoui, est-ce vrai que tu as marqué de la main ?» et ce dernier a répondu : «Jamais monsieur l’arbitre !» sous le regard incrédule de Abderrahmane Boubekeur qui continua longtemps à palabrer. Hamid Bernaoui, c’était aussi le joueur qui venait au stade les jours d’entraînement et de matchs avec un petit filet ou étaient entassés ses chaussures, sa serviette et le shampooing. Il a lancé une tendance…qui n’a pas été suivi.

Après sa retraite de footballeur, il est resté très proche de son club et de son environnement. Les derniers mois de sa vie ont été un peu difficiles à cause de soucis de santé cardiaque. Il nous a quittés mercredi, laissant derrière lui l’image d’un footballeur accompli, d’un homme affable et très apprécié pour sa sagesse. Depuis jeudi, il repose au cimetière d’El Allia.

A sa famille, ses enfants et proches ainsi qu’à la grande famille de l’USM Alger, la rédaction présente ses sincères condoléances et prie Dieu le tout puissant de l’accueillir en son vaste paradis. «A Dieu nous appartenons et à lui nous retournons».


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!