Football, politique et… histoire | El Watan
toggle menu
samedi, 24 août, 2019
  • thumbnail of elwatan20190824
  • Pub Alliance Assurance





Football, politique et… histoire

05 juillet 2019 à 0 h 15 min

Véritable phénomène mondial, le football déchaîne les passions depuis sa création en Grande-Bretagne au milieu du XIXe siècle. Facteur d’indentification local ou au national, le jeu à onze a toujours eu des portées sportives, sociales, culturelles et même… politiques. En Algérie, le football reste le sport n°1 par excellence.

L’équipe nationale est aussi une vitrine de toute une nation. La fierté de tout un peuple reste tributaire des bons résultats de sa sélection. Le football a trouvé sa voie en Algérie bien avant l’indépendance avec la création de l’équipe du Front de libération nationale (FLN), le 13 avril 1958. Composé essentiellement de joueurs évoluant en France, qui ont tous quitté le confort et leur club pour rejoindre la Révolution.

Mustapha Zitouni et Rachid Mekhloufi ont même renoncé au Mondial suédois de 1958. Cette équipe multipliait les matches amicaux en faisant la promotion de la cause algérienne jusqu’à l’indépendance, en 1962. Malgré le talent qui composait le onze national, à l’instar de la victoire de prestige acquise en amical au stade du 20 Août 1955 d’Alger en 1964 face à la RFA, futur finaliste du Mondial 1966, sur le score de 2-0 (réalisations de Mahi 8’ et Oudjani 30’), l’Algérie n’arrivait pas à s’illustrer sur le plan international.

Il a fallu attendre 1975 pour voir l’équipe nationale décrocher la médaille d’or des Jeux Méditerranéens à Alger face à la France au terme d’un match couperet (3-2 après prolongations). Médaillée des Jeux africains à Alger en 1978, l’Algérie s’est hissée pour la première fois de son histoire en finale de la CAN de 1980 avant de s’incliner devant le pays organisateur, le Nigeria (3-0). Mais il y avait du talent dans cette équipe.

Pratiquement les mêmes joueurs ont réussi, une année plus tard, à battre le même Nigeria en aller et retour lors du dernier tour pour la qualification au Mondial de 1982. Lors de ce Mondial, les Verts se sont payés le Champion d’Europe en titre de 1980, la RFA (2-1). Il aura fallu attendre 1990 et la CAN, qui a eu en Algérie pour voir les coéquipiers de Rabah Madjer remporter l’unique trophée continental.

Les supporters des Verts ont dû attendre 2010 pour voir l’Algérie se hisser pour la troisième fois au Mondial après le fameux match d’Omdurman face à l’Egypte. En  2014, les Verts parviennent à faire trembler le futur champion du Mondial, l’Allemagne, avant de s’incliner lors des prolongations des huitièmes de finale (1-2). Depuis, les Verts ont la tête dans le sable.

Le bon parcours des poulains de Djamel Belmadi lors du premier tour de la CAN, qui se déroule en actuellement Egypte, est porteur d’espoirs en cette journée d’indépendance, de Fête de la jeunesse et de 20e vendredi du hirak.

Le football est la politique ont souvent un lien étroit. Ce sont bien les chants entonnés dans les stades, repris lors des marches imposantes, qui ont précipité la chute de l’ex-président Abdelaziz Bouteflika. C’est aussi en raison de cette connexion qui fait qu’aujourd’hui un supporter ayant brandi  le slogan «Yatnahaw Gaâ» en Egypte attend son jugement à la prison d’El Harrach.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!