Football féminin : Les clubs face à la crise sanitaire et financière | El Watan
toggle menu
samedi, 21 mai, 2022
  • thumbnail of elwatan10072021

Football féminin : Les clubs face à la crise sanitaire et financière

14 avril 2021 à 9 h 46 min

A l’instar des autres sports et disciplines, le football féminin a été touché par la crise sanitaire de la Covid-19 puisque la reprise de la compétition n’a eu lieu finalement que le mois de mars dernier après un arrêt qui a duré une année, où les joueuses étaient contraintes de se confiner chez elles pendant plusieurs mois.

Le retour aux entraînements n’a pas été facile pour les joueuses de la majorité des clubs comme le CF Akbou, l’ESF Amizour, ou encore le FC Béjaïa. Si cette pandémie a influé sur le rendement des joueuses dans la majorité des clubs qui composent les deux groupes de la première division du championnat national féminin (Centre-Est et Centre-Ouest), les dirigeants se sont retrouvés face à des problèmes d’ordre financier, d’abord pour effectuer les tests PCR nécessaires avant chaque rencontre.

Les trois clubs de Béjaïa ont tenu tant bien que mal face à cette crise en assurant une préparation normale en dépit du manque de moyens financiers. C’est ce que dira le président du club du FC Béjaïa, Razik Imloul : «Je ne vous cache pas que nous n’avons pas eu le temps de bien se préparer, car nous étions contraints d’attendre le feu vert des instances concernées, communiqué d’ailleurs tardivement. Malgré cela, nous avons entamé la préparation tout en étant dans l’obligation de respecter le protocole sanitaire, notamment en ce qui concerne les tests PCR pour nos joueuses. La FAF nous a promis de nous rembourser, mais rien n’est encore fait sachant que nous avons signé des conventions avec les laboratoires concernés où on effectue des tests à la veille de chaque rencontre de championnat.

D’ailleurs, nous sommes confrontés à des difficultés financières avec des aides dérisoires de la part des autorités locales. Nous avons même sollicité la DJS pour nous payer les frais d’engagement, mais en vain. Cette crise a influé négativement sur le rendement de nos joueuses, car on aurait souhaité ne pas prendre part au championnat mais face au risque des sanctions, nous étions obligés de nous engager dans le championnat.» Malgré cette crise sanitaire, le CF Akbou a réalisé un bon parcours jusqu’à présent en occupant la première place avec 19 points.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!