ES Sétif : L’ultimatum des joueurs | El Watan
toggle menu
mardi, 11 mai, 2021
  • thumbnail of elwatan09052021




ES Sétif : L’ultimatum des joueurs

03 mars 2021 à 10 h 15 min

Sans salaire depuis de longs mois, les joueurs ne se nourrissant plus de promesses sans suite ont adressé, hier, un dernier ultimatum.

Avant d’entamer l’entraînement, les Noir et Blanc, qui n’ont pas été régularisés le 28 février dernier comme promis par le duo Serrar-Halfaya, se sont réunis entre eux. Selon certaines indiscrétions, les Noir et Blanc, qui devraient se mettre en grève aujourd’hui dans le cas où la direction ne tiendrait pas ses engagements, ont demandé à discuter avec les dirigeants hier en début d’après-midi.

Selon un proche du club, les partenaires de Khedaïria gavés par les fausses promesses ont tenu à rappeler aux dirigeants leurs engagements et discours rassurants. Ayant reçu un véritable «cadeau empoisonné», la nouvelle direction, qui allait entamer la régularisation lundi, est refroidie par le énième blocage du compte bancaire. Ledit compte est mis «sous scellés» par le bureau d’études ayant conçu les plans de l’invisible centre de formation.

Le déblocage de la situation oblige le comité directeur de l’ESS à négocier avec le créancier réclamant 6,5 millions de dinars. Pour éviter la grève et la déconcentration du groupe préparant d’importantes échéances, Serrar et son groupe sont appelés à désamorcer la bombe à retardement, léguée par leurs prédécesseurs, principaux responsables de l’anarchie et des dettes de la taille d’un iceberg. Échaudée par des problèmes sans fin, la nouvelle direction compte, nous-dit on, lancer un audit et saisir la justice pour la récupération de bon nombre de pièces comptables…

L’ENTENTE DE RETOUR AU GHANA

Après moult tractations, la rencontre ESS – Orlando Pirates comptant pour la première journée de la Coupe de la Confédération africaine de football (CAF) aura finalement lieu le 10 mars à Accra. La domiciliation de la confrontation n’a été possible que grâce aux efforts des cadres de l’ambassade d’Algérie au Ghana, où les diplomates algériens entretiennent d’excellentes relations avec les autorités ghanéennes. L’implication de la diplomatie algérienne a non seulement rendu le sourire et fait plaisir aux Sétifiens, mais a évité à l’ESS de passer par un agent des «matches».

Pour l’organisation d’une telle joute, l’intermédiaire aurait exigé pas moins de 30 000 dollars (plus de 5,1 millions de dinars). Une dépense supplémentaire et en devises fortes de surcroît serait un fardeau de plus pour les caisses de l’Aigle noir asphyxié par l’interminable crise financière.

Pour minimiser les coûts de la délocalisation, l’Entente a sollicité la CAF pour la désignation d’arbitres et de commissaire de match ghanéens. Concernant le plan de vol, l’on parle d’un avion spécial. Après la confrontation USB-ESS comptant pour la 16e journée de la Ligue 1, les protégés de Nabil Kouki feront, le 7 mars courant, Alger-Accra à bord d’un avion spécial.

Puis Accra-Le Caire où ils donneront la réplique le 17 du mois au Ahly Benghazi pour le compte de la deuxième journée de la CAF. Selon un membre influent du conseil d’administration, la mobilisation de l’avion de la compagnie nationale Air Algérie avoisine les 10 millions de dinars. L’on apprend par ailleurs que le match aura lieu en nocturne.

D’après notre interlocuteur, la confrontation sera diffusée sur la chaîne terrestre de la télévision nationale, sachant que c’est le onze phare de la capitale des Hauts Plateaux qui reçoit son adversaire sud-africain. Au retour d’Égypte, les partenaires de Karaoul seront soumis à un plan de charge démentiel. Puisqu’ils disputeront entre le 21 et le 29 mars courant pas moins de trois rencontres. Soit un match tous les trois jours…


Advertisements


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!