Équipe Nationale : Belmadi, adjoint ou solution d’urgence ? | El Watan
toggle menu
samedi, 24 août, 2019
  • thumbnail of elwatan20190824


  • Pub Alliance Assurance



Équipe Nationale : Belmadi, adjoint ou solution d’urgence ?

02 août 2018 à 5 h 14 min

Les spéculations vont bon train au sujet du futur sélectionneur des Verts, alimentées par la dernière décision du premier responsable de la fédération, Kheireddine Zetchi, et son déplacement à Paris pour rencontre Djamel Belmadi.

L’ancien international, démissionnaire en juillet dernier de la tête de la barre technique du club qatari d’Al Duhaïl, qui n’a jamais été dans la short-list de la FAF, en ne satisfaisant pas aux critères établis pour la désignation du successeur de Madjer, a été, et à la surprise générale, contacté par la FAF, dans la journée de mardi, et un rendez-vous a été pris avec l’ancien joueur de Manchester United.

C’est d’autant plus étonnant que cela intervient quelques heures seulement après l’annonce par Zetchi d’un accord imminent avec un entraîneur mondialiste, qui est, selon nos sources, le Portugais Carlos Queiroz, en poste à la tête de la sélection d’Iran depuis 2011.

La démarche de Zetchi en prenant attache avec Belmadi a donné lieu à des spéculations, au sujet de l’accord qui devait être ficelé avec le technicien portugais, suggérant un échec de dernière minute dans les négociations qui étaient pourtant, de l’aveu même de Zetchi, sur le point d’être conclues.

Néanmoins, un tweet balancé par Queiroz qui fait carrément ses adieux à l’Iran après sept ans de service, et l’affirmation du quotidien iranien Teheran Times, dans son édition d’hier, d’un accord entre le technicien et la FAF, confirment bel et bien que le technicien portugais était sur le point de succéder à Rabah Madjer à la tête de la barre technique des Verts.

Pour ce qui est des contacts naissants avec Belmadi et sa rencontre imminente avec Zetchi à Paris, il semblerait, selon certaines indiscrétions, qu’il s’agirait de lui proposer un poste au sein du staff des Verts, mais pas celui de sélectionneur.

A moins que le désormais ex-entraîneur d’Al Duhaïl ne constituerait une roue de secours pour la FAF, pour pallier un imprévu de dernière minute, avec, semble-t-il, l’échec des négociations avec Queiroz.
Les prochaines heures devraient nous renseigner sur ce changement inattendu de stratégie de la FAF. .


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!