Football algérien : Encore un scandale de corruption | El Watan
toggle menu
lundi, 04 juillet, 2022
  • thumbnail of elwatan10072021

Football algérien : Encore un scandale de corruption

16 mai 2020 à 9 h 28 min

Le football algérien de nouveau secoué par une présumée affaire de corruption. Mercredi, un enregistrement audio a été balancé sur la Toile. Le contenu du document sonore est une discussion entre deux individus qui parlent de tentative de matchs arrangés.

L’authentification du document par qui de droit permettra d’identifier avec certitude les deux hommes. Même si pour beaucoup il s’agit du directeur général de l’ES Sétif, Fahd Halfaya, et d’un intermédiaire (agent de joueur) bien connu sur la place.

Dans le document sonore, les deux hommes ont échangé sur une tentative d’arrangement de match, ont cité le nom d’un dirigeant, Anis Belhamadi, président du CA Bordj Bou Arréridj, ainsi que plusieurs clubs (US Biskra, ASO Chlef, CR Belouizdad, ES Sétif, JS Kabylie, NA Hussein Dey, NC Magra, MC Alger, USM Bel Abbès. L’affaire est grave.

SID ALI KHALDI RÉAGIT

Elle a suscité une rapide réaction du ministre de la Jeunesse et des Sports, Sid Ali Khaldi, qui, à travers sa page Facebook, a souligné : «En attendant l’issue de l’enquête et l’authenticité de l’enregistrement, je dénonce avec force ce genre de comportement qui enfreint les lois de la discipline sportive et porte un coup à l’intégrité et à l’image du sport algérien. Je m’engage de nouveau à combattre la corruption dans le domaine du sport et moraliser la vie sportive qui constitue une partie importante dans l’engagement du gouvernement à moraliser l’environnement en général.

J’appelle tous les acteurs du mouvement sportif national à combattre ce genre de fléau et à préserver l’image du sport algérien chez nous et à l’étranger.» Depuis le temps que la corruption dans le football existe et n’a pas été combattue, l’image du football algérien a fini par être sacrément écornée. Il y a deux ans, la BBC et France Football ont dénoncé le scandale de la corruption dans le football algérien. Depuis, rien n’a changé. Au contraire, elle a prospéré à l’ombre d’une impunité que nul ne peut nier.

LES COMMISSIONS D’ÉTHIQUE ET D’INTÉGRITÉ SOLLICITÉES

La Fédération a, elle aussi, réagi à travers sa page Facebook, où elle indique S’être «saisie d’un document sonore relatif à une conversation téléphonique où deux individus échangent sur un éventuel arrangement d’une rencontre de football.

En attendant l’authentification de ce support, la FAF dénonce avec vigueur ces pratiques condamnables». Jeudi soir, elle a indiqué avoir sollicité la commission de l’éthique et la commission d’intégrité d’ouvrir une procédure contre les personnes impliquées. Par ailleurs, la FAF n’a fait aucune allusion à un dépôt de plainte contre X. La LFP, de son côté, a annoncé avoir instruit la commission de discipline de se pencher sur cette affaire. Là aussi aucune allusion à un recours devant la justice. Cette voie est un passage obligé pour authentifier le document sonore et surtout l’identité des deux individus. Ni la FAF ni la LFP n’ont les moyens de cette opération (authentification).

Si l’affaire est circonscrite aux organes des deux instances, elle débouchera sur une affaire classée, sans suite. Qui a intérêt à ce scénario ? Donc, soit la FAF ou la LFP, l’une des deux doit déposer plainte contre X. Dénoncer ne suffit pas. Il faut aller plus loin pour démasquer les coupables et les sanctionner conformément aux règlements. S’il n’y a pas dépôt de plainte, recours à la justice, l’affaire sera étouffée. Comme toutes les autres. Ce scénario serait le pire.

DÉPÔT DE PLAINTE

Le dirigeant sétifien a pris les devants et a déposé plainte contre X, jeudi à Sétif. Il clame qu’il est «victime d’un complot». Il s’en est donc remis à la justice. C’est la seule voie qui permettra d’authentifier le document et les deux individus. L’enregistrement soulève plusieurs zones d’ombres et interrogations, comme par exemple qui est l’auteur de l’enregistrement que seule la justice a les moyens d’identifier ? Quel est le mobile de sa publication sur les réseaux sociaux? Pourquoi il a été rendu public? Est-ce uniquement pour nuire au dirigeant sétifien ? Pour lui faire du chantage ? Les deux à la fois ? A priori, il semble peu évident que la fuite de l’enregistrement soit l’œuvre de celui qui l’a enregistré.

Quelqu’un l’a piqué à son insu et l’a balancé ? C’est fort probable. L’auteur de l’enregistrement, c’est-à-dire la seconde voix, n’avait aucun intérêt à se dénoncer. Il s’agirait d’un intermédiaire de joueurs, détenteur d’une licence et enregistré à la fédération. C’est donc un officiel de la fédération au même titre que les joueurs, entraîneurs et dirigeants. Il ne pourrait raisonnablement pas scier la branche sur laquelle il était assis.

UNE OPPORTUNITÉ POUR ASSAINIR LE FOOT

Des informations relayées sur la toile font état d’un enregistrement qui dépasserait 20 minutes. Tout cela sera mis à plat par la justice. C’est une belle opportunité pour nettoyer les écuries d’Augias.

Le football a atteint un tel degré de putréfaction, qu’il n’est plus possible de fermer les yeux et de classer ce dossier. A cause des scandales liés à la corruption, le football algérien est devenu la risée de la planète football.

Les jours à venir dévoileront, peut-être, d’autres faits et actes et certainement des noms et des ramifications insoupçonnées jusque-là.
Affaire à suivre.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!