Éliminatoires CAN-U23. Algérie 0 - Ghana 1 : Des espoirs... désespérants | El Watan
toggle menu
mercredi, 20 novembre, 2019
  • thumbnail of elwatan20112019

  • Massage Tunisie


Éliminatoires CAN-U23. Algérie 0 – Ghana 1 : Des espoirs… désespérants

12 septembre 2019 à 8 h 43 min

Oubliant qu’une qualification à une joute internationale se joue en deux manches, les joueurs de la sélection algérienne des U-23 payent cash les errances du match retour.

Les «espoirs» ne pouvaient partir au Caire, puis à Tokyo où auront lieux les Jeux olympiques en 2020, avec un bagage technique limité, un jeu brouillon, des défaillances tactiques monstres et une quelconque préparation mentale.

Les Verts qui devaient confirmer le résultat du match aller bouclé sur un score positif d’un but partout, ont loupé le bon virage. Mal inspirés, les camarades de Zorgane se sont inscrits aux abonnés absents au mauvais moment. Tombant sur un onze ghanéen, évoluant en bloc, le onze national, s’illustrant par un jeu terne et un manque de cohésion flagrant, ne pouvait rien faire devant des Ghanéens habiles techniquement et matures tactiquement.

Brouillons tout au long d’une partie disputée sur une pelouse glissante, les camarades de l’élégant Touggai (pour donner un autre sens à une carrière prometteuse, le sociétaire du NAHD devrait emboîter le pas à Attal and co) n’ont pu transpercer la défense adverse et éviter le naufrage. Se distinguant par des passes à l’adversaire, un jeu individuel, de la maladresse devant les bois adverses où s’illustrait Kouamé, les Verts ont le moins que l’on puisse dire déçu.

Le «forfait» de certains cadres, tels Boudaoui, El Melali, Benchaa dans leurs petits souliers, a le moins que l’on puisse dire joué un mauvais tour aux Verts, éliminés par la discipline tactique et la technicité d’un adversaire matérialisant de fort belle manière, l’adage : «On ne doit jamais vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué.» L’amère élimination, et à la maison de surcroît, nous renvoie à la triste et lamentable situation des jeunes catégories du football algérien.

Il ne faut pas se voiler la face, la prise en charge des jeunes footballeurs est catastrophique, car elle est le dernier des soucis des présidents aux petits soins avec les salariés de l’équipe seniors. Dépourvus de moyens pédagogiques et de récupération, les jeunes catégories s’entraînant le plus souvent dans une moitié du terrain et à des heures inadaptées, n’iront pas en Coupe d’Afrique tant que cette meute de dirigeants restera en place.

 

Ils ont dit : 

Ludovic Battelli (coach national) :

«Je suis triste pour le football algérien et les gens de la Fédération qui n’ont pas lésiné. On a flanché au mauvais moment. Le réalisme a fait défaut à mon équipe. La transparence de certains éléments n’a pas arrangé les affaires de mon équipe qui ne s’est pas présentée sur le terrain pour préserver le score de l’aller. On n’a pas su marquer le but recherché. L’adversaire a profité d’un relâchement pour marquer. Les joueurs se rendent à l’évidence qu’une qualification en Coupe d’Afrique nécessite un autre état d’esprit.»

Ibrahim Tanko (coach du Ghana) :

«Mes joueurs ont trouvé les ressources pour gagner et se qualifier pour la première fois en Coupe d’Afrique des nations des -23. La maîtrise des moments cruciaux de la partie a aidé mon équipe. Les Algériens qui croyaient avoir fait le plus important au match aller se sont lourdement trompés.»


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!