Élections CAF-FIFA : La feuille de route d’Ahmad Ahmad | El Watan
toggle menu
mardi, 22 juin, 2021
  • thumbnail of elwatan10062021




Élections CAF-FIFA : La feuille de route d’Ahmad Ahmad

02 novembre 2020 à 10 h 07 min

Les élections aux postes de président et membres du comité exécutif (Comex) de la Confédération africaine de football (CAF), prévue en mars prochain au Maroc, sont-elles scellées ?

«Sans nul doute», affirme une source proche d’un membre influent du Comex. Profitant de la présence de plusieurs membres du Comex à une réunion tenue à la fin du mois d’octobre dans un pays africain sans qui aucune décision importante ne peut être prise, les membres du Comex ont arrêté la feuille de route en prévision de l’échéance importante de mars 2021 qui débouchera sur l’élection de la nouvelle direction pour les quatre années à venir.

L’annonce de la candidature d’Ahmad Ahmad pour sa propre succession est le signe avant-coureur que le match est largement entamé. La candidature du président sortant a déjà bénéficié du parrainage de sa Fédération en attendant les deux autres qui ne sauraient tarder.

Pour rappel, les statuts de la CAF précisent que pour être acceptée, une candidature doit être parrainée par au moins trois Fédérations. Si Ahmad Ahmad est sorti du bois avant la date prévue pour l’annonce de sa candidature, c’est qu’il a reçu des assurances pour le faire.

Faisant l’objet d’une procédure au niveau de la commission d’éthique de la FIFA et dont l’issue tarde à être connue, et n’ayant pas écopé de quatre-vingt-dix jours (90) de suspension, il a conclu qu’il pouvait annoncer sa candidature et faire campagne.

Toutefois, il doit se garder de crier victoire car à tout moment la commission d’éthique de la FIFA peut prononcer une interdiction de se présenter aux élections de mars prochain. Cette éventualité est plausible. C’est pour cela que le Malgache et les membres du Comex ont pris toutes les dispositions. Il fera campagne pour augmenter le nombre de voix qui le soutiennent (elles sont de l’ordre de 44 sur 54). Avec 28 voix, il est assuré de la victoire dans le cas où un ou plusieurs candidats se présenteront contre lui.

C’est le plan A. Le plan B consiste à choisir un membre du Comex pour pallier une éventuelle incapacité d’Ahmad Ahmad à se présenter. A priori, le Comex a l’embarras du choix. Au moins trois membres du Comex sont prêts à s’engager dans la course à l’élection. L’un d’eux est dans la même situation qu’Ahmad Ahmad. Il fait, lui aussi, l’objet d’une procédure au niveau de la commission d’éthique de la FIFA. Pour les élections au Comex, tout semble ficelé et les lauréats connus d’avance. Idem pour le renouvellement des postes au Comex de la FIFA.

Le candidat pour la zone UNAF (zone linguistique arabe) est tout indiqué. Il s’agit du Marocain Faouzi Lakjaa qui va rejoindre l’Egyptien Hani Abou Ridha. Le poste vacant au Comex de la CAF reviendra sans surprise au Tunisien Wadii Jarii qui a bouclé sa campagne et récolté plus de 28 voix qui lui assurent son entrée dans le cercle du Comex.

Dans dix jours, la CAF officialisera les listes des candidats pour les élections de mars prochain.

A moins d’une grosse surprise, les jeux semblent faits.


Advertisements


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!