CS Constantine : Lavagne résiste et gagne | El Watan
toggle menu
lundi, 20 janvier, 2020
  • thumbnail of elwatan20012020

CS Constantine : Lavagne résiste et gagne

09 décembre 2019 à 9 h 13 min

Il aura suffi de quelqu’un d’imperméable à la pression, doté d’un minimum de lucidité et connaissant sur le bout des doigts ses devoirs et ses obligations envers son employeur pour enrayer la machine à défaire les entraîneurs, mise en branle par ceux qui tirent les ficelles au sein de l’antique club chaque fois que leurs intérêts sont menacés.

Le scénario est immuable : une campagne médiatique savamment orchestrée, des diatribes haineuses sur les réseaux sociaux et une poignée de supporters (toujours le même noyau) aux entraînements pour s’attaquer verbalement, voire physiquement, à celui qu’on veut «dégommer».

Si cela a porté ses fruits à de nombreuses reprises (Garzitto et Amrani pour citer les cas les plus récents), il semblerait que le client soit, cette fois-ci, d’un tout autre calibre.

En effet, les responsables passent et Denis Lavagne est toujours là, «présent et costaud», comme il a tenu encore une fois à le rappeler après le match contre l’ES Sétif. On se souvient de la déclaration de l’éphémère manager général, Adlène Boukhedenna, lors de sa toute première conférence de presse, en juillet dernier : «Lavagne n’est qu’un employé du club, et en tant que manager, je vais imposer ma méthode de travail.» Plus récemment, le directeur général, Rachid Redjradj, soutenait que si le Français était maintenu à son poste, il partirait ainsi que le manager sportif Nasreddine Medjoudj. Bien que le concerné dit avoir déposé sa démission lundi dernier, il n’y a toujours pas de réaction officielle de la part de l’ENTP. Medjoudj, pour sa part, est chaque jour à son bureau au siège du club.

Ainsi donc, au-delà des affirmations des uns et des autres, les membres du conseil d’administration de la SSPA semblent toujours faire confiance à Denis Lavagne, et hormis une séance d’entraînement annulée, celui-ci continue d’assurer normalement son travail, et préparer, dans un climat plutôt serein, la rencontre de samedi prochain contre l’AS Aïn M’lila. Aux dernières nouvelles, le wali de Constantine aurait reçu Redjradj et Medjoudj, mais le départ du duo semble inéluctable, tant la réconciliation à laquelle a appelée le CA paraît improbable. D’ailleurs les noms de Mustapha Maza et de Fayçal Badji, leurs éventuels remplaçants, ont déjà été distillés. C’est dire.

Mohamed B.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!