CS Constantine : Lavagne charge Redjradj | El Watan
toggle menu
samedi, 07 décembre, 2019
  • thumbnail of elwatan20191207
  • Massage Tunisie




CS Constantine : Lavagne charge Redjradj

02 décembre 2019 à 9 h 12 min

En plus de démentir les appréhensions d’une grande partie des supporters, la réception, samedi, de l’Aigle sétifien, a confirmé le regain de forme enregistré par les camarades de Benayada à partir de la 5e journée du championnat et conforté dans sa position Denis Lavagne, dont la direction veut ouvertement la tête depuis quelque temps, en s’imposant sur un large score (3-1).

Lors de la conférence d’après-match, l’entraîneur du CSC a déclaré : «C’est une victoire méritée. On aurait pu mener plus tôt si on avait concrétisé les occasions qu’on a eues en première mi-temps, mais on a su le faire sur deux belles actions après la pause. Je félicite les joueurs qui ont fait preuve de talent et d’un état d’esprit irréprochable.

J’étais confiant avant le match, je savais que je pouvais compter sur eux. Je trouve qu’ils n’ont pas la considération qu’ils méritent et c’est dommage, car le football est fait de victoires et de défaites, et toutes les équipes du monde perdent des matchs, même avec les meilleurs joueurs.»

Comme attendu, Lavagne est longuement revenu sur la semaine mouvementée qu’il a vécue en raison de la guerre «médiatique» que lui a menée la direction clubiste : « On a certes raté le début du championnat à cause de l’ancien manager général Boukhedenna, mais sur les huit derniers matchs, le CSC est l’équipe qui a pris le plus de points (16).

J’estime avoir fait mon travail convenablement, car certains ont oublié qu’en décembre de l’année dernière, on était en voie d’être éliminés au tour préliminaire de la Ligue des champions, mais les joueurs sont parvenus à redresser la barre et arriver jusqu’en quart de finale. Cette année, on n’est pas les meilleurs, mais on n’est pas les plus mauvais non plus.» Et de préciser, à propos du litige qui l’oppose au directeur général Rachid Redjradj : «Le soi-disant directeur a très mal choisi son moment pour créer des problèmes. Avant même d’être au club, il avait déclaré qu’il n’hésiterait pas à me remplacer s’il était recruté.

Il était donc venu avec cette idée. Malheureusement pour lui, on avait gagné contre la JSK, puis le CRB, mais il a prétexté la défaite contre l’USMBA pour me tomber dessus.»

Le Français est allé plus loin en accusant Redjradj de vouloir s’entourer de ses connaissances, à l’image de Nasreddine Medjoudj, lequel « n’a pas le niveau pour occuper le poste de manager sportif d’un club de Ligue I », et ce, afin de «ramener les joueurs qu’il veut et faire son petit business tranquille !» Il s’est dit prêt à toutes les éventualités concernant son avenir à la tête du staff technique : «Je n’ai eu aucun contact avec les propriétaires depuis la démission de Boukhedenna, et là, j’attends la décision qu’ils vont prendre.

Soit ils donnent le feu vert à la direction pour me limoger, soit je suis maintenu. Si c’est le cas, j’espère que les personnes qui ont affirmé qu’elles partiraient si je reste vont tenir parole. Il y va de leur crédibilité auprès de l’ensemble de la famille du club.»


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!